Kastous Kalinowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kastous Kalinowski
Image dans Infobox.
Kastous Kalinowski, 1862
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 26 ans)
VilniusVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Rasos (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Wincenty Konstanty KalinowskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Gymnasium de Świsłocz (d) (jusqu'en )
Faculté de droit de l'université d'État de Saint-Pétersbourg (en) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Kalinowa (d), Kalinowski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Viktor Otan Kalinovski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Condamnation
POL COA Kalinowa.svg
blason
Œuvres principales
Lettres de sous la potence (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Kastous Kalinowski (en biélorusse : Кастусь Каліноўскі ; en polonais : Konstanty Kalinowski ; en lituanien : Konstantinas Kalinauskas) est un écrivain et un révolutionnaire biélorusse, né en 1838 et décédé en 1864. Kalinowski est à l'origine de la renaissance nationale biélorusse. Il est originaire d'une famille noble et est reconnu héros national de Biélorussie, Lituanie et Pologne en tant que leader d'une révolte antirusse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kastous Kalinowski est issue d'une famille de noblesse appauvrie polonaise (szlachta) installée dans les environs de Haradok. Après des études primaires à Svislatch, il s'installe à Moscou en 1855. Il y commence ses études de droit, mais terminera sa formation à l'université de Saint-Pétersbourg, en 1860. Il retourne ensuite dans la région de Hrodna. Il est l'un des acteurs principaux du soulèvement en 1863.

Il est le créateur de la Moujytskaïa Prawda, l'un des premiers journaux écrits en biélorusse (łacinka). Dans ses travaux littéraires Kalinowski prêchait la libération des peuples vivant dans la République des Deux Nations de l'occupation russe. Il était défenseur de la religion catholique et de la langue biélorusse.

Sur les autres projets Wikimedia :