Karl Lohmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lohmann.
Karl Lohmann
Sabina Grzimek - Karl Lohmann.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée

Hans Karl Adolf Heinrich Lohmann (* 10 avril 1898 à Bielefeld; † 22 avril 1978 à Berlin) est un biochimiste allemand.

Il a découvert en 1929, l'adénosine triphosphate (ATP).

Biographie[modifier | modifier le code]

Lohmann a fait ses études en chimie à Münster et à Göttingen et a obtenu son doctorat de chimie en 1924 à Göttingen.

De 1924 à 1937, il a été l'assistant d'Otto Fritz Meyerhof, d'abord au département de physiologie générale de la société Empereur-Guillaume de biologie à Berlin, puis à partir de 1930, assistant principal à l'institut de physiologie de la société Empereur-Guillaume de recherche médicale à Heidelberg. C'est là qu'il acheva ses études de médecine, par le doctorat en 1935.

De 1937 à 1952, il a été professeur titulaire de chimie physiologique à l'Université Humboldt de Berlin. À partir de 1942, il a travaillé avec le pédopsychiatre Gerhardt Kujath (de), qui avait pris la direction d'une clinique neurologique pour enfants au cours de la même année à Berlin-Reinickendorf.

Dans le cadre de ses recherches sur « l'importance du cholestérol en solution dans le diagnostic différentiel de la débilité mentale innée ou acquise », Lohmann a utilisé 124 enfants du « département pédiatrique (de) » (ce qui ne signifiait dans jargon de la direction du Troisième Reich que des expérimentations humaines mortelles).

En 1944, il a été nommé au conseil scientifique du délégué à la santé (Karl Brandt).

Élu doyen de l'université Humboldt en 1948. Lohmann a été nommé en 1949 membre de l'Académie des sciences de Berlin.

En 1950, il prend la sous-direction, puis la direction de l'Institut médico-biologique de Berlin-Buch, qui avait été construit en 1947 sous l'égide de l'Académie des Sciences, à la demande des autorités d'occupation soviétiques[1][réf. non conforme].

En 1957, il est nommé président de l'Institut central d'Alimentation de l'Académie à Bergholz-Rehbrücke, près de Potsdam. Il revient en 1961 à l'Institut médico-biologique, qui prend alors le nom d'Institut de Biochimie, puis, en 1964, prend sa retraite.

Karl Lohmann est distingué en 1951 par le Prix National de la RDA en 1951, et nommé à la Leopoldina. Pour son 60e anniversaire, il reçoit en 1958 la médaille d'argent du service patriotique. Il a été longtemps président de la société chimique de RDA. Celle-ci a fondé en son honneur le Prix Karl Lohmann, qui, depuis la réunification, continue à être attribué par la Société de Biochimie et de Biologie moléculaire[2].

Il décède en 1978 à Berlin.

Travaux scientifiques[modifier | modifier le code]

En 1928, Lohmann commence à travailler sur l'ATP, qui lui paraît jouer un rôle important dans les processus musculaires comme dans les fermentations. En 1931, il trouve une méthode efficace pour doser l'ATP dans les tissus : la « réaction de Lohmann » consiste en dégradation de l'ATP par la créatine-kinase.

Plus tard, il étudie le virus du carcinome d'Ehrlich provoquant la leucémie ; puis il sépare les phosphates à haute masse molaire chez les organismes primitifs, et en élucide la constitution.

Par la séparation de l'enzyme carboxylase et la détermination de sa constitution, il ouvre la voie à la compréhension du mécanisme de fonctionnement de la vitamine B1 (d'après Priesner 1987).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Klee 2003, p. 378
  2. Gesellschaft für Biochemie und Molekularbiologie, membre de la Fédération européenne des sociétés de biochimie (FEBS) et de l'Union internationale de biochimie et de biologie moléculaire (IUBMB)

Liens externes[modifier | modifier le code]