Karl Friedrich Naumann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Naumann.
image illustrant un géologue
Cet article est une ébauche concernant un géologue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Karl Friedrich Naumann
Karl Friedrich Naumann Litho.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
DresdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Frère
Moritz Ernst Adolf Naumann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Ernst Naumann (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Karl Friedrich Naumann (-) est un géologue allemand.

Il naît à Dresde, fils du musicien et compositeur Johann Gottlieb Naumann (1741-1801). Il étudie à l’École des mines de Freiberg sous la direction d'Abraham Gottlob Werner (1749 ou 1750-1817), puis à Leipzig et Iéna. En 1821 et 1822 il voyage en Norvège et ses observations et ses publications sur la cristallographie, la minéralogie et la géologie de ce pays établissent sa réputation.

De 1823 à 1824 il enseigne à Iéna puis Leipzig. En 1826 il devient professeur de cristallographie à Freiberg, en 1835 professeur de géologie et en 1842 professeur de géologie et de minéralogie à Leipzig. À Freiberg il commence à préparer une carte géologique de la Saxe qu'il publie en 1846 avec l'aide de Bernhard von Cotta. Il reçoit la médaille Wollaston en 1868.

Un cratère sur la Lune porte son nom.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Beitrage zur Kenntniss Norwegens (2 volumes, 1824)
  • Lehrbuch der Mineralogie (1828)
  • Lehrbuch der reinen und ange wandten Krystallographie (2 volumes, 1830)
  • Elemente dn Mineralogie (1846, 10e édition 1877)
  • Lehrbuch der Geognosie (2 volumes, 1849-1854, 2e édition 1858-1872).
  • Elemente der Mineralogie , W. Engelmann (Leipzig), 1871, Texte en ligne disponible sur IRIS

Sources[modifier | modifier le code]