Karen Karapetian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karapetyan.
Karen Karapetian
Կարեն Կարապետյան
Illustration.
Karen Karapetian en 2017.
Fonctions
Premier ministre d'Arménie

Intérim
(15 jours)
Président Armen Sarkissian
Prédécesseur Serge Sarkissian
Successeur Nikol Pachinian
[N 1]
(1 an, 7 mois et 4 jours)
Président Serge Sarkissian
Armen Sarkissian
Prédécesseur Hovik Abrahamian
Successeur Serge Sarkissian
Premier vice-Premier ministre

(20 jours)
Président Armen Sarkissian
Premier ministre Serge Sarkissian
Lui-même (intérim)
Prédécesseur Poste créé
Successeur Ararat Mirzoian
Maire d'Erevan

(9 mois et 28 jours)
Prédécesseur Gagik Beglarian
Successeur Taron Margarian
Biographie
Nom de naissance Karen Vilhelmi Karapetyan
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Haut-Karabagh (URSS)
Nationalité arménienne
Parti politique Parti républicain d'Arménie
Diplômé de Université d'État d'Erevan

Karen Karapetian
Premiers ministres d'Arménie

Karen Karapetian (en arménien Կարեն Կարապետյան ; né le [1] à Stepanakert) est un homme d'État arménien, Premier ministre d'Arménie de 2017 à 2018 et par intérim en 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a travaillé chez Gazprom[2].

Il devient maire d'Erevan, la capitale arménienne, le [3] mais démissionne de son poste pour raison personnelle le [4].

Le , il est nommé Premier ministre par le Parti républicain d'Arménie (HHK), dirigé par Serge Sarkissian, où il succède à Hovik Abrahamian, démissionnaire[5]. Il est investi le 13 septembre. Le , Serge Sarkissian lui succède, mais six jours plus tard, le 23 avril, celui-ci démissionne, à la suite de la révolution arménienne de 2018 et Karen Karapetian redevient Premier ministre par intérim[6].

Alors que le Parti républicain avait renoncé à présenter un candidat, l'opposant Nikol Pachinian est le seul candidat en lice pour succéder à Sargsian[7]. Le , l'Assemblée nationale rejette sa candidature par 45 voix pour et 55 contre[8]. Le jour même, Edouard Charmazanov, porte-parole du Parti républicain et vice-président du Parlement, avait déclaré qu'« après la rencontre insatisfaisante d'hier, je suis convaincu que monsieur Pachinian ne peut pas être Premier ministre »[9].

Finalement le , des membres du Parti républicain suggèrent que lors de la nouvelle session d'investiture programmée le , le parti pourrait voter en faveur de Nikol Pachinian[10]. Le , Nikol Pachinian est élu Premier ministre d'Arménie par 59 voix favorables, soit six de plus que la majorité minimum requise[11]. Le président du groupe parlementaire du Parti républicain Vagram Bagdassarian affirme avoir fait primer « la stabilité du pays »[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par intérim du 9 au .

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mayor », sur http://www.yerevan.am (consulté le 1er novembre 2011).
  2. Le JDD, « Arménie : jusqu'où ira la "révolution de velours" de Nikol Pachinian? », sur lejdd.fr (consulté le 29 avril 2018)
  3. « Karén Garabédian élu Maire d’Erévan », sur Nouvelles d'Arménie Magazine, (consulté le 17 décembre 2010).
  4. (en) « Taron Margaryan assumes responsibility of Yerevan mayor », sur ArmeniaNow.com, (consulté le 1er novembre 2011).
  5. « Nomination d’un nouveau Premier ministre », sur armenews.com, (consulté le 9 septembre 2016)
  6. Samia MEDAWAR, « En Arménie, les défis ne font que commencer - Samia MEDAWAR », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 24 avril 2018)
  7. « Pachinian, seul candidat au poste de Premier ministre en Arménie - Boursorama » (consulté le 30 avril 2018)
  8. « Arménie : l'opposant Pachinian échoue à être élu Premier ministre par le Parlement », sur www.cnews.fr (consulté le 1er mai 2018)
  9. « Arménie : 20.000 personnes dans les rues pour exiger l'élection de l'opposant Pachinian », sur L'Obs (consulté le 1er mai 2018)
  10. « Arménie: Nikol Pachinian suspend sa campagne de désobéissance civile - Europe - RFI », sur RFI (consulté le 2 mai 2018)
  11. « En Arménie, l’opposant Nikol Pachinian élu premier ministre », sur Le Monde (consulté le 8 mai 2018)
  12. « Arménie: l'opposant Pachinian élu Premier ministre », sur Orange Actu (consulté le 8 mai 2018)