Andranik Margarian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Andranik Margarian
Անդրանիկ Մարգարեան
Illustration.
Andranik Margarian en 2001.
Fonctions
Premier ministre d'Arménie

(6 ans, 10 mois et 13 jours)
Président Robert Kotcharian
Gouvernement Margarian I et II
Coalition HHK-BHK-FRA (2003-2006)
HHK-FRA (2006-2007)
Prédécesseur Aram Sargsian
Successeur Serge Sarkissian
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Erevan (URSS)
Date de décès (à 55 ans)
Lieu de décès Erevan (Arménie)
Nationalité arménienne
Parti politique HHK
Enfants Taron Margarian et deux filles
Diplômé de Institut polytechnique d'Erevan

Andranik Margarian
Premiers ministres d'Arménie

Andranik Margarian (en arménien Անդրանիկ Մարգարեան ; né le et mort le à Erevan, Arménie), est un homme d'État arménien.

À l'époque soviétique, il est dissident. Informaticien de formation, il est condamné en 1974 à une peine de deux ans de prison pour ses convictions en faveur de l'indépendance de l'Arménie, à l'époque partie intégrante de l'Union soviétique.

Membre du Parti républicain d'Arménie (Hayastani Hanrapetakan Kusaktsutyun ou HHK), il exerce la fonction de Premier ministre de la République d'Arménie du jusqu'à sa mort. Nommé par Robert Kotcharian, président de la République, il a remplacé Aram Sargsian, démis de ses fonctions le 2 mai précédent.

À la tête du gouvernement à partir de 2000, il joue le rôle de modérateur entre le président, Robert Kotcharian, et l'opposition parlementaire. Sous sa direction, le pays connaît une croissance économique sans précédent. En politique étrangère, il est partisan d'une ligne dure sur le dossier du Haut-Karabagh ainsi que sur celui des relations avec la Turquie.

Il meurt d'une défaillance cardiaque, le à son domicile d'Erevan[1]. Sa mort intervient à six semaines des élections législatives du 12 mai qui verront s'affronter le Parti républicain d'Arménie (majoritaire à l'Assemblée nationale) et Arménie prospère, le parti dirigé par un oligarque proche du président Kotcharian.

Autre figure du Parti républicain, le ministre de la Défense, Serge Sarkissian, le remplace au poste de Premier ministre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ruben Meloyan et Emil Danielyan, « Armenian Prime Minister Reportedly Dies Of Heart Attack », sur Radio Free Europe/Radio Liberty, (consulté le 3 avril 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]