Kanembou (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kanembou.

Les Kanembou sont une population d'Afrique centrale et occidentale vivant principalement à l'ouest du Tchad, dans la région du Kanem, sur la rive nord du lac Tchad et autour de la ville de Mao[1]. Quelques communautés vivent également de l'autre côté de la frontière, au Niger, en Centrafrique et au Nigeria.

Ils sont étroitement liés aux Toubous[1].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe quelques variantes : Kanemba, Kanambo, Kanembous, Kanembu, Kanembus[2].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le kanembou, une langue saharienne, dont le nombre de locuteurs au Tchad était estimé à 461 000 en 2006[3]. Elle peut être utilisée par d'autres communautés habitant le Kanem, notamment les Boudouma et les Kouri, habitant les îles du lac Tchad, ainsi que par les nomades Kreda et Kécherda, mais seulement comme langue véhiculaire[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Les Kanembous sont divisés en des dizaines de sous-groupes fondés sur le lignage qui inclut les Dalatoa autour de Mao, les Kadidji autour de Bol, les Ngigim vers Dininentchi, les Ngaltuku vers Ngelea, les Kubri vers Liwa, les Tumagri vers Ngigmi (Niger) et les Magimi de part et d'autres de la frontière avec le Nigeria[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Groupe de guerriers Kanem-Bu (illustration de la Nouvelle géographie universelle d'Élisée Reclus, 1887[5])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) James Stuart Olson, « Kanembu », dans The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313279188), p. 271
  2. Source BnF [1]
  3. (en) Fiche langue (code «kbl») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  4. « Survivances précoloniales ː les problèmes politiques du Kanem », Politique Africaine,‎ , p. 124.
  5. Gravure en ligne sur Gallica [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Bouquet, Insulaires et riverains du lac Tchad : étude géographique, L'Harmattan, Paris, 1991, 2 vol. (412, 463 p.) (ISBN 2-7384-0799-4) et (ISBN 2-7384-0827-3) (texte remanié d'une thèse de Géographie)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Tchad : arabe Dékakiré, Arabe Salamat, Barma, Kanembou (Charles Duvelle, collecteur), Universal Division Mercury, Antony, 2000, CD (53 min 16 s) + brochure (19 p.)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Central Sudan, Kanem (Kanembu). Playing the Guitar "Tjegeni", film en noir et blanc, 16 mm, 6 min, 1964

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :