Károly Krémer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Károly Krémer
Image illustrative de l’article Károly Krémer
Biographie
Nationalité Drapeau : Hongrie Hongrois
Naissance (71 ans)
Lieu Nagybaracska (Hongrie Drapeau : Hongrie)
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
0000-1969 Drapeau : Hongrie Pécsi Dózsa SC
1969-1970 Drapeau : Belgique K Beerschot VAC
1970-1972 Drapeau : Belgique CC Schaerbeek 69 (17)
1972-1976 Drapeau : Belgique FC Liège 86 0(9)
1976-1977 Drapeau : Belgique Royal Charleroi SC 15 0(2)
1977-1979 Drapeau : Suisse Étoile Carouge FC
1979 Drapeau : États-Unis Philadelphia Fury 10 0(0)
1979-1980 Drapeau : Belgique KSC Hasselt 10 0(0)
1980-1981 Drapeau : Belgique RRC Tournai 03 0(0)
1981-1982 Drapeau : Belgique CS La Forestoise
1982-1988 Drapeau : Belgique FC Elougeois
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1977 Drapeau : Suisse Étoile Carouge FC
1988-1989 Drapeau : France US Orléans
1997-1998 Drapeau : Hongrie Budapest Honvéd 1v 3d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Karoly Kremer, né le à Nagybaracska (Hongrie), est un footballeur hongrois reconverti entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Károly Krémer effectue la majorité de sa carrière de joueur en Belgique au Royal Charleroi SC et au FC Liège notamment, puis en Suisse à l’Étoile Carouge FC, de 1977 à 1979. À Carouge, en novembre 1977, Krémer est imposé comme entraîneur par ses coéquipiers qui ont demandé le départ de son prédécesseur[1]. Avant d'effectuer une pige aux États-Unis, dans le club du Philadelphia Fury[2]. Il rejoint le club américain dans le dernier tiers de la saison régulière 1979. D’abord titulaire dix fois d’affilée, il perd sa place lors des play-offs[3].

Karoly Kremer arrive à l'US Orléans à l'automne 1988 pour succéder à Jacky Lemée. Il est rejoint en novembre de la même année par Jean-Baptiste Bordas et forme avec lui un duo qui va apporter une nouvelle philosophie de jeu à l'USO : un football total, en attaquant constamment sans laisser respirer l'adversaire. Le match référence de Kremer à l'USO est le huitième de finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain, le 8 avril 1989. Devant près de 10 000 spectateurs, les Orléanais réussissent un véritable exploit et s'imposent 4-0 au Parc des Princes. Au match retour, au stade de la Source, les deux équipes se quittent sur un match nul 3-3. Malgré cet exploit, l'USO est sorti en quart de finale par l'AS Monaco d'Arsène Wenger (1-2 ; 3-3). Kremer ne reste qu'une seule saison comme entraîneur à Orléans. L'année suivante, il devient manager général du club[2].

Lors de la saison 1997-1998, Kremer entraîne le club du Budapest Honvéd, dans son pays natal[2]. Critiqué avant même son arrivée pour son peu de crédibilité, Krémer ne débute que quatre matchs sur le banc hongrois. Après deux défaites et une victoire, son équipe menée 3-0 à la mi-temps, il prend sa voiture et laisse son équipe à son sort[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Serge Dournow, Etoile-Carouge Football-Club, L'Age d'homme, , 176 p., p. 163
  2. a b et c Fiche de Karoly Kremer sur le site de l'US Orléans
  3. Fiche de Karoly Kremer sur naslsoccer.blogspot.fr
  4. (hu) Entraîneurs légendaires, des histoires légendaires ... sur tudtad.blog.hu