Károly Fellinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Fellinger Károly, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Károly Fellinger, où le prénom précède le nom.
Károly Fellinger
Description de cette image, également commentée ci-après

Károly Fellinger, auteur hongrois

Naissance
Bratislava
Activité principale
Distinctions
Prix Tibor Simkó (2017), Prix Madách (2016), Prix Imre Forbáth (2014), Prix Bóbita (2013), Prix Opus d'Or (2010, 2011)
Auteur
Genres

Œuvres principales

Bétonnière ivre (2015), Külön bejárat (2015), Kincsesláda (2015), Humility (2014), Alázat (2013), Rész és egész (2012)

Károly Fellinger, né le à Bratislava, est un poète, écrivain et historien local slovaque, de culture et langue hongroises. Il vit à Jelka en Slovaquie.

Biographie et œuvre[modifier | modifier le code]

Károly Fellinger est né le 20 novembre 1963, à Bratislava. Depuis son enfance, il vit à Jelka. Il est agriculteur et propriétaire terrien. Il a publié 20 livres en hongrois. Il s’agit de poésie pour enfants pour la plupart, et également d’une monographie de l'histoire de son village et de contes. Ses poèmes ont été traduits en français, anglais, allemand, roumain, serbe, russe, slovaque et turc. Il a reçu deux fois le prix Opus d’Or du SZMÍT (Société des écrivains hongrois de Slovaquie)[1],[2], ainsi qu'en 2014 le prix Imre Forbáth pour le meilleur recueil de poèmes en hongrois de l’année[3]. Il a remporté l’édition 2013 du concours de poètes Bóbita de l’Union des écrivains hongrois[4]. Il a été député de la ville de Jelka pendant vingt ans et maire adjoint pendant quatre ans.

Ses poèmes ont été choisis, traduits en français, préfacés par Károly Sándor Pallai et publiés sous le titre Bétonnière ivre à Paris aux Éditions du Cygne en 2015[5]. Les portails littéraires Recours au Poème et La Cause Littéraire ont publié des notes de lecture appréciatives sur le recueil[6],[7]. Ses poèmes ont été publiés dans plusieurs anthologies (Oslo, New York)[8],[9]. En 2014, Károly Sándor Pallai, historien de la littérature, lui a consacré une longue analyse en anglais, étudiant le côté philosophique et abstrait de sa poésie[10]. En 2013, József Fekete J. a consacré une étude approfondie au recueil Alázat de l'auteur[11]. En 2016, il a reçu le prestigieux Prix Madách du Fonds littéraire de Slovaquie pour son recueil Különbejárat[12]. En 2016, il a été l'unique auteur slovaque à figurer dans l'édition 2015 de l'anthologie mondiale de la poésie (World Poetry Yearbook), publié en Chine[13]. En 2016, ses poèmes ont été choisis et publiés dans l'anthologie annuelle de la Société des écrivains hongrois de Slovaquie [14].

En 2017, ses poèmes ont été publiés dans la revue américaine Empty Mirror[15] et dans la prestigieuse revue belge, Traversées [16]. Cette même année, il a publié son recueil de contes Kincsesláda en édition bilingue (hongrois-anglais, traduit par Károly Sándor Pallai) et la Société des écrivains hongrois de Slovaquie lui a décerné le prix Tibor Simkó pour son recueil de contes Ilka vára[17]. On lui a décerné la médaille du président de la région de Trnava pour sa contribution à la culture[18].

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Médaille du président de la région de Trnava pour la contribution à la culture
  • 2017 : Prix Tibor Simkó (Société des écrivains hongrois de Slovaquie)
  • 2016 : Prix Madách (Fonds littéraire de Slovaquie)
  • 2014 : Prix Imre Forbáth (Société des écrivains hongrois de Slovaquie)
  • 2013 : Prix Bóbita (Union des écrivains hongrois)
  • 2011 : Prix Opus d'Or (Société des écrivains hongrois de Slovaquie)
  • 2010 : Prix Opus d'Or (Société des écrivains hongrois de Slovaquie)

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (hu) « Fellinger Károly kapta az Arany Opus-díjat », sur Gépnarancs (consulté le 28 mars 2016)
  2. (hu) « Fellinger Károly kapta az Arany Opus-díjat », sur Szabad Újság (consulté le 28 mars 2016)
  3. (hu) « Fellinger Károly Forbáth-díjas », sur Új Szó (consulté le 28 mars 2016)
  4. (hu) « Fellinger Károly nyerte a bóbita költőversenyt », sur Kultúra.hu (consulté le 28 mars 2016)
  5. « Bétonnière ivre », sur Éditions du Cygne (consulté le 28 mars 2016)
  6. Lucien Noullez, « Károly Fellinger:Bétonnière ivre », sur Recours au Poème (consulté le 28 mars 2016)
  7. Sanda Voïca, « Bétonnière ivre, Károly Fellinger », sur La Cause Littéraire (consulté le 28 mars 2016)
  8. (en) « Chain poem and poetry anthology dedicated to the Hazara people », sur Kamran Mir Hazar (consulté le 28 mars 2016)
  9. (en) « Poems for the Hazara people (Afganisthan) », sur World Poetry Movement (consulté le 28 mars 2016)
  10. (en) Károly Sándor Pallai, « Metaphoricity and tropes of ontological condensation in Károly Fellinger's Humility », Vents Alizés, no 2014/2,‎ , p. 145-152 (ISSN 1659-732x)
  11. (hu) Károly Fellinger, Alázat, t. 18, Dunajská Streda, AB-ART, coll. « Kortárs költők », , 86 p. (ISBN 978-80-8087-143-7), p. 83-84
  12. (sk) « Slávnostné odovzdávanie Cien a Prémií LITERÁRNEHO FONDU za pôvodnú literárnu tvorbu za rok 2015 – v Zichyho paláci v Bratislave », sur Literárny týždenník (consulté le 19 juin 2016)
  13. (en) Zhang Zhi (dir.) et Lai Tingjie (dir.), World Poetry Yearbook, vol. 2015, Chine, (ISBN 978-0-9712188-1-9), « Károly Fellinger », p. 300-301
  14. (hu) Zoltán Hizsnyai (dir.) et Péter H. Nagy (dir.), SZÉP (Szlovákiai magyar szép irodalom) 2016, Dunajská Streda, Szlovákiai Magyar Írók Társasága, coll. « Szlovákiai magyar szép irodalom », , 247 p. (ISBN 978-80-89806-04-1), « Károly Fellinger », p. 41-47
  15. (en) « Six poems by Károly Fellinger », sur Empty Mirror (consulté le 17 février 2017)
  16. Károly Fellinger, « Károly Fellinger », Traversées, no 82,‎ , p. 19-33 (lire en ligne)
  17. (hu) « Idén nem osztottak Talaom-díjat », sur Paraméter (consulté le 20 mai 2017)
  18. (sk) « Oceňovanie pracovníkov v oblasti kultúry », sur SeredOnLine (consulté le 25 mai 2017)

Article connexe[modifier | modifier le code]