Julius Jordan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jordan.

Julius Jordan (Cassel, 27 octobre 1877-Berlin, 2 février 1945) est un archéologue et orientaliste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il participe dès 1903 aux fouilles d'Assur sous les ordres de Walter Andrae puis dirige celles d'Uruk avec Conrad Preusser et révèle la proto- et la préhistoire du site (1913).

En 1927, en compagnie d'Andrae, il fouille la ville sumérienne de Sippar. Son projet de réouverture du chantier de Warka-Uruk, présenté avec Andrae à la Notgemeinschaft der Deutschen Wissenschaft (en), est accepté en 1928. Il dirige alors les opérations jusqu'en 1931, explorant la zone sacrée d'Eanna, déblayant la ziggourat et dégageant la zone consacrée à Anu et Antu.

Il devient en 1931 directeur du musée de Bagdad, poste qu'il conservera jusqu'en 1939.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Konstruktionselemente assyrischer Monumentalbauten, 1910
  • Uruk-Warka nach den Ausgrabungen durch die Deutsche Orientgesellschaft, avec C. Preusser, 1928
  • Erster vorläufiger Bericht über die von der Notgemeinschaft der deutschen Wissenschaft in Uruk-Warka unternommenen Ausgrabungen, 1930
  • Die Ausgrabungen der Notgemeinschaft der Deutschen Wissenschaft in Uruk-Warka 1930/1931, 1933
  • A guide through the ruins of Babylon and Borsippa, 1937
  • Der nahe Osten, 1942

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Heinrich J. Lenzen, Jordan, Julius, in Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 10, Duncker & Humblot, Berlin, 1974
  • Ève Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé Éditions du CNRS, 2007, p. 896 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]