Judith Krantz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Judith Krantz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Bel AirVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Jeremy Tarcher (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Tony Krantz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique

Judith Krantz (née Tarcher le et morte le ) est une écrivaine, rédactrice en chef et éditrice de mode américaine, célèbre pour ses romans sentimentaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son premier roman Scrupules (1978) est un best-seller du New York Times [1] et devient un succès d'édition mondial, traduit en 50 langues. Scrupules (« Scruples »), qui décrit le monde glamour de la haute couture à Beverly Hills, en Californie, a aidé à définir un nouveau sous-genre du roman d'amour, le bonkbuster ou roman de sex-and-shopping[2].

En devenant l'une des premières auteurs célèbres, un statut qu'elle nourrit par des tournées de promotions, elle fait bouger les usages en vigueur dans l'édition[3].

Elle publie notamment ensuite Princesse Daisy (« Princess Daisy »)(1980), Rendez-vous (« Till We Meet Again ») (1988), Flash (« Dazzle ») (1990) et Haute collection (« Spring Collection ») (1996)[4]. Son autobiographie, Sex and Shopping: The Confessions of a Nice Jewish Girl, est publiée en 2000[5]. Ses romans se sont vendus à plus de 85 millions d'exemplaires[6].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Série Scrupules[modifier | modifier le code]

Série A nous deux Manhattan[modifier | modifier le code]

Romans divers[modifier | modifier le code]

Adaptations de l'œuvre à la télévision[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Judith Krantz » (voir la liste des auteurs).

  1. New York Times Best Seller List, 18 June 1978
  2. « Judith Krantz, Novelist Who Wrote Tales of Sex and Shopping, Dies at 91 », sur www.bloomberg.com, (consulté le )
  3. Hamilton, Jeff, Jones, Brian. Encyclopedia of American Popular Fiction (2010), p. 199
  4. (en-GB) Veronica Horwell, « Judith Krantz obituary », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  5. (en) Judith Krantz, Sex and Shopping : The Confessions of a Nice Jewish Girl : An Autobiography, St. Martin's Press, , 480 p. (ISBN 978-0-312-97965-2, lire en ligne)
  6. « La romancière Judith Krantz s’éteint à 91 ans », sur La Presse, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]