Joseph Calvet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calvet.
Joseph Calvet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument
Plaque Joseph Calvet, 2 rue Gervex, Paris 17.jpg
Une plaque commémorative est apposée au 2, rue Gervex à Paris 17e

Joseph Calvet est un célèbre violoniste français né Étienne André Joseph Calvet, à Valence (Tarn-et-Garonne) le [1], et mort à Paris 17e le .

Il fonda en 1919 le fameux Quatuor Calvet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études musicales

Joseph Calvet débute l'étude du violon au conservatoire de Toulouse, où il obtient un Premier prix en 1904, puis poursuit ses études au Conservatoire de Paris, et obtient également un Premier Prix en 1919. Calvet fut formé à l'école franco-belge du violon qui se développa entre la seconde moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe.

Le Quatuor Calvet

En 1919, il créa son quatuor à cordes avec Georges Mignot (2e violon, remplacé par Daniel Guilevitch en 1929), Léon Pascal à l'alto et Paul Mas au violoncelle. Moins de dix ans plus tard, la renommée du Quatuor Calvet est faite, et c'est avec le soutien de Nadia Boulanger que le Quatuor donne l'intégrale des quatuors de Beethoven à Paris. Parallèlement, Joseph Calvet et son quatuor défendant ardemment la musique française de leurs contemporains, en interprétant et enregistrant notamment les quatuors de Fauré, Debussy et Ravel. Cette première formation devait s'achever au début de la Seconde Guerre mondiale par le départ de Daniel Guilevitch - qui était juif - pour les EUA (où il devait adopter le nom de Daniel Guilet), et ce n'est qu'à la fin de celle-ci que Joseph Calvet ressuscite en quelque sorte le quatuor avec de nouveaux partenaires : le violoniste Jean Champeil, l'altiste Maurice Husson et le violoncelliste Manuel Recasens. Celle nouvelle formation connaît un vif succès au sortir de la guerre, et créera alors des quatuors du répertoire français, notamment celui de Florent Schmitt en 1948[2], comme la formation précédente l'avait fait avec ceux de Guy Ropartz et de Jean Françaix. Le quatuor Calvet est finalement dissous en 1950.

Enregistrements historiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de Tarn-et-Garonne en ligne / Valence / année N 1897-1898 / 6E186-48 / acte n°45 du 10/10/97/ vue n°23
  2. Schmitt fit du quatuor Calvet le dédicataire de son quatuor

Sources[modifier | modifier le code]