José Sevenants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
José Sevenants
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

José Sevenants, né le et mort le à Bruxelles, est un pianiste, compositeur et pédagogue belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au Conservatoire royal de Bruxelles auprès des professeurs Arthur De Greef, pour le piano, Joseph Jongen, pour l'harmonie, et Hubert-Ferdinand Kufferath pour le contrepoint, José Sevenants obtient un premier prix de piano en 1891[1]. Après ses études, il devient interprète puis professeur de piano titulaire au Conservatoire en 1924, secondant ainsi Charles Scharrès, poste qu'il conservera jusque 1933. Parmi ses élèves, nous pouvons noter des personnalités telles que Franz Constant, Marcel Poot ou encore André Dumortier.

En tant que compositeur, ses œuvres s'inscrivent essentiellement dans la mouvance impressionniste en se rapprochant de compositions comme celles de Ravel ou Debussy. Parmi celles-ci, nous pouvons citer Le jardin enchanté, Humoresque ou encore Pan et les Nymphes. La plupart de ses œuvres ont été éditées par la maison d'édition bruxelloise L'Art Belge et son successeur, Bosworth.

Il a également versé dans la pédagogie en écrivant l'ouvrage réédité Le mécanisme pianistique contemporain, également publiée chez ce même éditeur[2].

José Sevenants est le père de Fernand Sevenants et le grand-père de Marc Danval, qui s'illustreront tous les deux dans la vie musicale belge [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. «Sevenants, José», dans Roquet F., Vlaamse compositen lexikon geboren na 1800, Roeselare, Roularta, 2007, p. 634.
  2. Sevenants J., Le mécanisme pianistique contemporain. Recueil succinct d'exercices journaliers, Bruxelles, Bosworth, 5e édition, [s.d.].
  3. Fonds Marc Danval dans la KBR