Johann Matthias Schröckh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johann Matthias.

Johann Matthias Schröckh, né le 26 juillet 1733 à Vienne et mort le 1er ou le 2 aout 1808 ou 2 août 1808 à Wittemberg, est un historien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils du prédicateur protestant Matthias Bel, il commence, en 1751, ses études à l'université de Göttingen, puis à l'université de Leipzig et est diplômé en 1755. En 1762, il devient professeur associé de philosophie. Il part ensuite à l’université de Wittenberg où il est nommé, en 1775, professeur d'histoire.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Lehrbuch der allgemeinen Weltgeschichte zum Gebrauche bei dem ersten Unterrichte der Jugend, Berlin et Stettin, 1774.
  • Historia religionis et ecclesiae christianae, 1777.
  • Einleitung zur Universalhistorie. Berlin, Umarbeitung von Hilmar Curas, 1757.
  • Christliche Kirchengeschichte (Histoire de l'Église chrétienne), Leipzig, 1768-1803, 35 vol. Cette Histoire s'arrête à la Réforme. Elle est poursuivie par l'ouvrage suivant :
  • Christliche Kirchengeschichte seit der Reformation (Histoire de l'Église chrétienne depuis la Réforme), 1804-1819, 10 vol. Les deux derniers volumes ont été préparés par Heinrich Gottlieb Tzschirner (de) (1778-1828).
  • Allgemeine Weltgeschichte für Kinder (Histoire universelle pour les enfants), 6 volumes, 1779-1784 (traduite en français, 1784-1790).