Johann Matthias Schröckh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johann Matthias.
image illustrant l’histoire image illustrant l’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et l’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Johann Matthias Schröckh, né le 26 juillet 1733 à Vienne et mort le 1er ou le 2 aout 1808 ou 2 août 1808 à Wittemberg, est un historien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils du prédicateur protestant Matthias Bel, il commence, en 1751, ses études à l'université de Göttingen, puis à l'université de Leipzig et est diplômé en 1755. En 1762, il devient professeur associé de philosophie. Il part ensuite à l’université de Wittenberg où il est nommé, en 1775, professeur d'histoire.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Lehrbuch der allgemeinen Weltgeschichte zum Gebrauche bei dem ersten Unterrichte der Jugend, Berlin et Stettin, 1774.
  • Historia religionis et ecclesiae christianae, 1777.
  • Einleitung zur Universalhistorie. Berlin, Umarbeitung von Hilmar Curas, 1757.
  • Christliche Kirchengeschichte (Histoire de l'Église chrétienne), Leipzig, 1768-1803, 35 vol. Cette Histoire s'arrête à la Réforme. Elle est poursuivie par l'ouvrage suivant :
  • Christliche Kirchengeschichte seit der Reformation (Histoire de l'Église chrétienne depuis la Réforme), 1804-1819, 10 vol. Les deux derniers volumes ont été préparés par Heinrich Gottlieb Tzschirner (de) (1778-1828).
  • Allgemeine Weltgeschichte für Kinder (Histoire universelle pour les enfants), 6 volumes, 1779-1784 (traduite en français, 1784-1790).