Jeffrey Catherine Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeffrey Jones (homonymie), Jones et Durwood.
Jeffrey Catherine Jones
Description de l'image Jeffrey Catherine Jones Portrait.jpg.
Alias
Jeff Jones
Naissance
Atlanta, Géorgie
Décès (à 67 ans)
Nationalité États-Unis
Profession
Peintre, illustrateur, dessinateur de comics

Jeffrey Catherine Jones ou Jeff Jones (née Jeffrey Jones Durwood, - ) est une artiste américaine. Son style et sa palette de couleur sont souvent comparés à ceux de Frank Frazetta. Elle est célèbre pour ses illustrations de couvertures de romans et de comics ayant pour thèmes la science-fiction et la fantasy.

Se questionnant sur son identité depuis des années, Jeff Jones entame une procédure de changement de sexe à partir de la fin des années 1990, signant jusqu'à la fin de sa vie du nom de Jeffrey Catherine Jones [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeffrey Durwood Jones voit le jour le à Atlanta, Géorgie. En 1964, il (encore connu sous le nom de « Jeffrey ») rencontre dans un établissement scolaire Mary Louise Alexander qui deviendra son épouse puis la mère de sa fille Julianna en 1966. Le couple s'établit à New York mais finit par se séparer au début des années 1970 alors que Jeffrey se fait un nom en illustrant des couvertures de romans. À partir de 1975, il partage un local avec Bernie Wrightson, Mike Kaluta et Barry Windsor-Smith et gagne de nombreux prix pour son travail.

Jones, qui se questionne sur son identité depuis des années, va finalement se décider à changer de sexe en 1998, à l'aide d'une chirurgie de réattribution sexuelle et d'un traitement hormonal, devenant alors Jeffrey Catherine Jones. À partir de ce moment-là, la vie personnelle et professionnelle de l'artiste bascule. Jeff Jones va connaître une longue période sans domicile jusqu'en 2004[2].

Jeffrey Catherine Jones s'éteint le à 67 ans, affaiblie par un emphysème et de nombreuses bronchites.

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

États-Unis :

  • Idyl, (45 planches au total) dans le magazine National Lampoon (1971)
  • Jones Touch, (14 planches au total) dans le magazine Swank (en) (1972)
  • Spasm, (Last Gap 1973)
  • Ravens & rainbows, (Pacific Comics 1983)

France :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

France :

États-Unis :

  • The Studio (Dragon’s Dream, 1979)
  • Yesterday’s Lily (Dragon’s Dream, 1980)
  • Âge of Innocence (Underwood, 1994)
  • The art of Jeffrey Jones (Underwood, 2002)
  • Jeffrey Jones : sketches (Vanguard, 2007)
  • Jeffrey Jones, a life in art (IDW/Desperado, 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]