Jeanne d'Arc (film, 1916)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeanne d'Arc (homonymie).
Jeanne d'Arc
Description de l'image Joan the Woman.jpg.

Titre original Joan the Woman
Réalisation Cecil B. DeMille
Scénario William C. de Mille
Jeanie Macpherson
Acteurs principaux
Sociétés de production Cardinal Film
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Historique
Durée 138 min (2 h 18 min)
Sortie 1916

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Joan the Woman

Jeanne d'Arc (Joan the Woman) est un film réalisé par Cecil B. DeMille sorti en 1916.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un officier anglais, (Hobart Bosworth) pendant la première guerre mondiale rêve de la vie de Jeanne d’Arc (Geraldine Farrar). L’officier trouve dans la paroi de la tranchée qu’il occupe une vieille épée qui appartenait à Jeanne d’Arc. En la saisissant, il fait apparaître le fantôme de Jeanne d’Arc, qui lui conte son histoire. Le décor change alors pour la France à l’époque de Jeanne d’Arc, dont l’histoire est racontée. Elle conduit les troupes françaises à la victoire, puis est brûlée sur le bûcher. Le récit se termine par un retour dans la tranchée ; l’officier décide d’accepter une mission suicide, inspirée par l’épopée de Jeanne et par son épée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robin Blaetz, Visions of the Maid : Joan of Arc in American Film and Culture, Charlottesville, University Press of Virginia, coll. « Cultural frames, framing Culture », , 279 p. (ISBN 0-8139-2075-2).
  • Hervé Dumont, Jeanne d'Arc, de l'histoire à l'écran : cinéma & télévision, Paris / Lausanne, Favre / Cinémathèque suisse, , 173 p. (ISBN 978-2-8289-1270-3).
  • Françoise Michaud-Fréjaville, « Cinéma, histoire : autour du thème "johannique" », Cahiers de recherches médiévales, Orléans / Paris, CEMO / Honoré Champion, no 12 « Une ville, une destinée : Orléans et Jeanne d'Arc. En hommage à Françoise Michaud-Fréjaville »,‎ , p. 285-300 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]