Jean Ouvrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Ouvrier
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail

Jean Ouvrier, né à Paris en 1725 et mort en 1784, est un graveur français.

On lui doit notamment Les Grâces au bain d’après Boucher, Silène ivre d’après Falconet, Le Génie de l’art du dessin d’après Cochin, Isabeau qui déterre la tête de son ami d’après Cochin pour l’édition illustrée de Boccace, une vignette pour les Œuvres de Madame Deshoulières, les Défauts corrigés par l’affront d’après Schenau, les Deux Confidentes d’après Boucher, l’École flamande d’après Eisen, l’École hollandaise d’après Eisen, la Lanterne magique d’après Schenau, l’Origine de la peinture ou les Portraits à la mode d’après Schenau, la Lanterne magique d’après Schenau, le Petit Glouton d’après Schenau, la Petit Marché d’après Schenau, Vues des Alpes d’après Claude Joseph Vernet, Vues des Apennins d’après Vernet, Vue d’Avignon d’après Schenau, Vue de Naples d’après Schenau, Le Calme d’après Lacroix de Marseille, La Tempête d’après La Croix de Marseille, Les Villageoises de l’Appenin d’après Pierre, Les Jardinières italiennes au marché d’après Pierre. Jean Ouvrier a égaalement terminé au burin l'eau-forte de Martin Marvie Vue perspective de la décoration élevée sur la terrasse du château de Versailles pour l'illumination et le feu d'artifice qui a été tiré à l'occasion de la naissance de Monseigneur le duc de Bourgogne, d'après Cochin.

Il fut l'élève de Jacques-Philippe Le Bas et le maître de Benoît-Louis Prévost.

Références[modifier | modifier le code]

  • François Basan, Robert Hecquet, Dictionnaire des graveurs anciens et modernes depuis l’origine de la gravure ; avec une notice des principales estampes qu’ils ont gravées. Suivi des catalogues des œuvres de Jacques Jordans, & de Corneille Visscher, Paris, De Lormel, 1767
  • Henri Fuesli, Catalogue d’estampes et dessins qui se trouvent chez Henri et Jean Henri Fuesli, à Zuric, avec 3 planches, [S.l.n.n.], 1795
  • Michel Huber, Carl Christian Heinrich Rost, C. J. Martini, Manuel des curieux et des amateurs de l'art, contenant une notice abrégée des principaux graveurs, et un catalogue raisonné de leurs meilleurs ouvrages; depuis le commencement de la gravure jusques à nos jours: les artistes rangés par ordre chronologique, et divisés par école, Zürich, [S.n.], 1797-1808
  • Paignon-Dijonval, Cabinet de M. Paignon Dijonval. État détaillé et raisonné des dessins et estampes dont il est composé; le tout gouverné par peintres classés par écoles, et rangées à leurs dates; suivi de deux tables alphabétiques, l’une des peintres, l’autre des graveurs. À l’usage des artistes et des amateurs, Paris, Huzard, 1810

Sources[modifier | modifier le code]

  • Charles Le Blanc, Jacques-Charles Brunet, Manuel de l’amateur d’estampes, Paris, P. Jannet, 1854, p. 133

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :