Jean Goguen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Goguen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean Goguen, né le 15 mars 1927 à Montréal et mort le 13 juillet 1989, est un peintre et professeur canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la peinture à l’École des beaux-arts de Montréal et à la Art Association School de la même ville au début des années 1950[1]. Jeune peintre, il s'intéresse notamment au manifeste et au mouvement plasticien.

Membre de l’Association des artistes non-figuratifs de Montréal en 1956, Jean Goguen participe aux expositions de l’Association jusqu’en 1961. L’année suivante, son travail est présent dans l'exposition: La peinture canadienne moderne : 25 ans de peinture au Canada-français, une exposition importante qui prend place au 5e Festival des deux mondes, à Spolète, en Italie. Après 1964, Jean Goguen se consacre à l’enseignement à l'Université Concordia.

Le fonds d’archives Jean Goguen est conservé au centre d’archives Vieux-Montréal de Bibliothèque et archives nationales du Québec[2].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1955 : Galerie L'Actuelle, Montréal
  • 1956 : Université de Montréal
  • 1956 : Association des artistes non-figuratifs de Montréal, restaurant Hélène-de-Champlain
  • 1959 : Art Abstrait, École des beaux-arts de Montréal
  • 1958, 1959, 1960, 1962 et 1964 : Galerie Denyse Delrue
  • 1961 : Musée des beaux-arts de Montréal
  • 1962 : Geometric Abstraction in Canada, Camino Gallery, New York
  • 1962 : La Peinture canadienne moderne, palais Collicola, Spolète, Italie
  • 1964 : Color Dynamism Then and Now, East Hampton Gallery, New York
  • 1965 : Op from Montreal, Robert Hull Fleming Museum, Burlington, Vermont
  • 1964-1967 : Galerie du Siècle
  • 1968 : Seven Montreal Artists, Hayden Gallery, MIT Boston
  • 1979 : Dix ans de propositions géométriques : le Québec, 1955-1965, Musée d'art contemporain de Montréal
  • 1986 : Point, ligne, plan, Musée d'art contemporain de Montréal
  • 1991 : Jean Goguen « mutations abstraites » : œuvres sur papier 1951-1959, maison de la culture Janine-Sutto
  • 2002 : Place à la magie! Les années 40, 50 et 60 au Québec, Musée d'art contemporain de Montréal
  • 2012 : La question de l'abstraction, Musée d'art contemporain de Montréal

Musées et collections publiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Arbec, « Le Cheminement plastique de Goguen », Vie des arts, vol. 30, no 122,‎ , p. 84–85 (ISSN 0042-5435 et 1923-3183, lire en ligne, consulté le 29 avril 2020)
  2. « Fonds Jean Goguen », sur advitam.banq.qc.ca (consulté le 29 avril 2020)
  3. « Jean Goguen | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 29 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]