Jean Bourdeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean Bourdeau, né le à Limoges et mort le au château de Cognac-la-Forêt, est un essayiste français spécialiste de philosophie allemande et intéressé par les questions sociales et politiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ami de Georges Sorel, avec qui il entretient une longue correspondance, chroniqueur au Journal des Débats, traducteur de Heine et de Schopenhauer, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les penseurs de son temps et sur le socialisme. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1913.

Il était le petit-neveu du ministre Pierre-Alpinien Bourdeau, le gendre de l'académicien Elme-Marie Caro et le beau-père d'Octave Homberg.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Le Socialisme allemand et le nihilisme russe (1892) Texte en ligne
  • La Rochefoucauld (1895)
  • L'Évolution du socialisme (1901)
  • Socialistes et sociologues, par J. Bourdeau, Correspondant de l’Institut. Questions de sociologie. Théoriciens socialistes. Le socialisme en action. – Paris, Félix Alcan, éditeur, 1905. In-8°, 196 p. (Collection : Bibliothèque de philosophie contemporaine.)
  • Poètes et humoristes de l'Allemagne : la France et les Français jugés à l'étranger (1906) Texte en ligne
  • Pragmatisme et modernisme (1909)
  • Entre deux servitudes, démocratie, socialisme, syndicalisme, impérialisme ; les étapes de l'Internationale socialiste ; opinions de sociologues (1910)
  • La Philosophie affective, Nouveaux courants et nouveaux problèmes dans la philosophie contemporaine, Descartes et Schopenhauer, William James et M. Bergson, M. Th. Ribot, M. Alfred Fouillée, Tolstoï et Leopardi (1912)
  • Les Maîtres de la pensée contemporaine, Stendhal, Taine, Renan, Herbert Spencer, Nietzsche, Tolstoï, Ruskin, Victor Hugo. Bilan du XIXe siècle (1913) Texte en ligne
  • Tolstoï, Lénine et la Révolution russe. Tolstoï. Un nouveau Tolstoï. La Révolution bolchevique. Les Mécènes bolcheviks. Terrorisme et Communisme. Les Idées du tsar rouge. La Doctrine et le Martyre de Lénine. Les dessous du chaos russe. Le Bilan économique. Le Tsarisme et les Partis révolutionnaires (1921)
  • La Dernière évolution du socialisme au communisme (1927)
Traductions

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Lettres de Georges Sorel à Jean Bourdeau" (avec introduction de Michel Prat, Patrice Rolland et Irène Petit), Mil neuf cent, no 14 et 15, 1996-1997 (en ligne sur Persée).