Jean Bounine-Cabalé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bounine.
Jean Bounine-Cabalé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions
Croix de guerre 1939-1945
Chevalier de la Légion d'honneur‎
Prix Renaissance de l'économie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean Bounine-Cabalé, né le à Djidjelli et mort le à Neuilly-sur-Seine, est un ingénieur, homme d'affaires et consultant français[1]. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages économiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Fils de Charles Bounine-Cabalé, directeur d’école publique, et de Juliette Cavallo, Jean Bounine-Cabalé est élève de l’École polytechnique. Il est ensuite successivement ingénieur aux établissements Japy Frères (1948-50), à la société Strafor-Maroc (1950-56), ingénieur-conseil indépendant (depuis 1957), conseiller à la direction générale de la société L'Oréal (1960-90), fondateur (1971) et président du conseil de surveillance de la société Novaction, gérant (1982) puis président (1992) de JB Consult et conseiller du président de Solving International[2].

Jean Bounine a publié plusieurs ouvrages[3],[4] en collaboration avec François Dalle[5],[6], président de L'Oréal et l'un des grands patrons des trente glorieuses et François Roche, directeur de la rédaction de la Tribune Desfossés.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a été pendant quinze ans l'époux d'Édith Cahier, elle même précédemment mariée à Robert Mitterrand[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est chevalier de la Légion d'honneur et titulaire de la croix de guerre 1939-1945. Il reçoit le prix Renaissance de l'économie en 2007[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A l'occasion de la sortie du livre "L'Entreprise du Futur" de Jean Bounine Cabalé et de François Dalle chez Calmann-Lévy, Francois-Henri de Virieu et Thomas Hardy présentent les auteurs au journal de 13h du 22 juin 1971 de l'ORTF (cf. archive INA)
  2. Les témoignages recueillis par l'auteur auprès de dirigeants permettent d'affirmer que "...les créations d'emplois déclarées par les entreprises passées aux 35 heures ont été pour l'essentiel, dues, à la conjoncture des années 1999 et 2000 et non pas à la loi Aubry. Cette loi n'aurait donc pas atteint son objectif visant à créer des emplois... Malgré les aides offertes par le gouvernement, les dirigeants ont résolu, en majorité, de renoncer à la croissance..."

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.whoswho.fr/decede/biographie-jean-bounine-cabale_17278 biographie Who's Who
  2. Industrial Policy and the International Economy, (1979), Jean Bounine-Cabalé, Président du Directoire Novaction SA, Clichy. Marc de Brichambaut “1. John Calvert, Research Representative, British Columbia
  3. Zviak, C., & Bounine-Cabale, J. (1973). Recherche industrielle et marketing : une symbiose indispensable au progrès de l'entreprise. Avec une communication de J. Bounine-Cabale [Intitulee] les incertitudes de l'innovation. Pref. de FX Ortoli. Eyrolles.
  4. Prof. Doutor Américo Ramo dos Santos, Um Caso Paradigmático da "Humanofactura"?, 13.Bibliografia "Dore, Ronald, Bounine-Cabalé, Jean, Tapiola, Kari, Le Japon a l’œuvre: emploi et flexibilité, Paris, OCDE, 1989"
  5. Annales des Mines - Gérer et comprendre, 2008, Olivier Basso, Alain Fayolle, Le modèle entrepreneurial de L’Oréal : source et genèse
  6. Roubelat, F. (1996). La prospective stratégique en perspective: genèse, études de cas, prospective (Doctoral dissertation, CNAM).
  7. « Édith, l'ingénue », sur lemonde.fr, .
  8. « Prix Renaissance économie », sur cerclerenaissance.info.
  9. Journal TV de 13h, ORTF, Archive INA, 22 juin 1971
  10. Christian Thuderoz, Histoire et sociologie du management: doctrines, textes, études de cas, PPUR presses polytechniques, 2006, texte numéro 16
  11. Pierre Bourdieu, La production de l'idéologie dominante, / Actes de la recherche en sciences sociales, 1976
  12. Karine Le Put, Hélène Sénèque, Delphine Touati, sous la direction de Philippe Gaud Le DRH «manager» : Quelle réalité?, "Dans les années 1970, les entreprises commencent à élaborer leur «code de bonne conduite «et à «s éveiller à la responsabilité sociale»", chap. 5. 5, Page 18 sur 126
  13. Alfred Sauvy, « Les notes de lecture », sur lemonde.fr, .
  14. Bruno Lussato, ref bibliographie 000475610 et 004868463
  15. Éric Rohde, « Bruno Lussato contre les chimères de l'informatisation », sur lemonde.fr, .
  16. Jean-Baptiste Waldner, Les nouvelles perspectives de la production, Dunod-Bordas, 1990 (ISBN 978-2-04-019820-6), Chapitre 4 "L'approche juste-à-temps", p. 63
  17. « Le rapport Jollès-Bounine remis à M. Fauroux. Le textile-habillement malade du taylorisme », sur lemonde.fr, .
  18. Revue des anciens élèves de l'École polytechnique (X), ´´La République a besoin d’entrepreneurs´´, Magazine No 549 novembre 1999 - La France a besoin d'entrepreneurs
  19. « Mode d'emploi. Notes de lecture. Le Sursaut. Entretiens avec François Roche de François Dalle et Jean Bounine Calmann-Lévy, 162 pages, 89 F. », sur lemonde.fr, .
  20. Revue des anciens élèves de l'École polytechnique (X),Vérités sur les 35 heures | La Jaune et la Rouge, Magazine No 583 mars 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]