Jean Beauverie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Beauverie
Jean Beauverie.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Beynost (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jules BeauverieVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
BeauverieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
Tombe (caveau familial) de Jean Beauverie.JPG

Tombe de Jean Beauverie à Beynost : Jean Beauverie Professeur à la faculté des sciences de Lyon 1874 - 1938.

Jean Beauverie, né le à Fontaines-sur-Saône et mort le à Lyon, est un botaniste et mycologue français[1].

Jean Beauverie est enterré à Beynost.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fut successivement préparateur de botanique (1894) puis chargé de cours (ou professeur) à la faculté des sciences de Lyon (1905 - 1912), à la faculté des sciences de Nancy puis à celle de Clermont-Ferrand[1].

À partir de 1923, il est professeur à la faculté des sciences de Lyon[1].

L'œuvre de sa vie a été la venue à Lyon de l'herbier Bonaparte, actuellement hébergé dans un bâtiment dédié à la Faculté des Sciences de Lyon, à La Doua.

Autres activités[modifier | modifier le code]

Il fut président de la Société botanique de Lyon puis de la Société linnéenne de Lyon[1] et il est, en 1930, l'un des membres fondateurs de la Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine de Montpellier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jean Beauverie, Étude sur le champignon des maisons, 1903.
  • Jean Beauverie, Le bois, 1905 : Fascicule 1, Gauthier-Villars (Paris), Texte disponible en ligne sur IRIS ; Fascicule 2, Gauthier-Villars (Paris), Texte disponible sur IRIS
  • Jean Beauverie, Les bois industriels, 1910.
  • Jean Beauverie et M. H. Lecomte, Les textiles végétaux, 1913.
  • Jean Beauverie, Annales de Géographie, vol. 36, t. 201, (lire en ligne).
  • Jean Beauverie, L'ancienneté et la philogénie des plantes à fleurs, 1930.
  • Jean Beauverie, Les gymnospermes, vivantes et fossiles, 1933.
  • Jean Beauverie, Formes, vie et pensée, Groupe lyonnais d'études médicales, philosophiques et biologiques, 1934.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Beauverie Jean », sur cths.fr, Comité des travaux historiques et scientifiques (consulté le 26 décembre 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Beauverie est l’abréviation botanique standard de Jean Beauverie.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI