Jean-Yves Marin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marin.
Jean-Yves Marin
Monsieur Marin - MAH 2018 .jpg
Fonction
Directeur de musée
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Yves Marin a fait ses études universitaires à Caen et s’est spécialisé en archéologie urbaine du Moyen Âge.

D’abord archéologue municipal de Caen, il dirige de nombreux chantiers de fouilles et devient conservateur, puis directeur du Musée de Normandie jusqu’en 2009.

Depuis 2009, il dirige les Musées d’art et d’histoire de Genève composé des différents sites - le Musée Rath, la Maison Tavel, le Cabinet d'arts graphiques et la Bibliothèque d'art et d'archéologie - en qualité de directeur.

Il est également:

Jean-Yves Marin est également professeur associé de l'Université Senghor d'Alexandrie depuis 1996 et assure des enseignements dans diverses universités européennes, notamment un cours sur la déontologie, sujet pour lequel son expertise est reconnue internationalement[1],[2] Il est régulièrement sollicité pour participer à des colloques internationaux sur ce thème, en tant qu'intervenant ou organisateur. Le plus récent a eu lieu à Genève en décembre 2016 pour les 30 ans du code de déontologie de l'ICOM[3].

Il est membre du Conseil scientifique du Master of Advanced Studies (MAS) en conservation du patrimoine et muséologie de l'Université de Genève.

Il s'engage très tôt au sein du Conseil international des musées (ICOM) et devient président du comité français (1992-1998), puis président du Comité International des Musées d’archéologie et d’histoire (1998-2004), ainsi que membre du Comité International de déontologie des Musées (1998-2004).

Expositions[modifier | modifier le code]

En qualité de directeur du réseau muséal du Musée d'art et d'histoire de Genève, Jean-Yves Marin assure la coordination du programme des expositions[4]. Dans ce cadre, ses conservateurs ont mené avec lui une cinquantaine d'expositions et d'accrochages dont :

  • Les sujets de l'abstraction, Musée Rath, 2011
  • L'horlogerie à Genève, Musée Rath, 2011/2012
  • Héros Antiques, Musée d'art et d'histoire, 2013/2014
  • Courbet, les années suisses , Musée Rath, 2014/2015
  • Byzance en Suisse, Musée Rath, 2015/2016
  • Devenir suisse, Maison Tavel, 2015/2016
  • Jean-Pierre Saint-Ours, Musée d'art et d'histoire, 2015/2016

Avec son équipe au Musée de Normandie, il a également mené des nombreuses expositions sur l'histoire de la Normandie et des Normands :

  • Les barbares et la mer. Les migrations des peuples du nord-ouest de l’Europe du Ve au Xe siècle, Caen,1992
  • I Normanni popolo d’Europa. 1030-1200, Rome - Venise, 1993
  • Les Ailes de Dieu, Bari -Caen, 2000
  • Les Normands en Sicile. XIe-XXIe siècles. Histoire et légendes, Caen, 2006
  • Chefs-d’œuvre du gothique en Normandie. Sculpture et orfèvrerie du XIIIe au XVe siècle, Caen - Toulouse, 2008

Depuis son arrivée au Musée d'art et d'histoire, Jean-Yves Marin a développé une politique nationale et internationale d'exposition des collections du Musée d'art et d'histoire, avec notamment :

  • Geneva at the Heart of Time - The Origin of Swiss Watchmaking Culture, Pékin (Chine), Capital Museum, 2015. Cette exposition, dont le commissariat était assuré par Estelle Fallet, a été primée en Chine en mai 2016, obtenant le ''Best Cooperation Award" qui récompense les meilleures expositions internationales organisées en Chine[5].
  • Peintures flamandes et hollandaises du Musée d'art et d'histoire de Genève, Lens (Suisse), Fondation Pierre Arnaud, 2016 -2017, Lleida (Espagne), Caixa Forum, 2017-2018, Gérone (Espagne), Caixa Forum, 2018[6].
  • L’Attention au réel, Caen (France), Musée des Beaux-Arts, 2017
  • Baselitz Sottosopra. Xylografie dal Cabinet d’arts graphiques di Ginevra, Carpi (Italie), Palazzo dei Pio, 2017
  • D'une rive à l'autre. Voyage autour du Léman, Thonon-les-Bains (France), Musée du Chablais, 2017-2018

Publications[modifier | modifier le code]

Jean-Yves Marin est l'auteur d’une cinquantaine d’articles et de comptes-rendus de fouilles archéologiques (Annales de Normandie, Gallia, Archéologie médiévale) et de nombreuses contributions dans des catalogues d’exposition.

  • « La représentation de l’Europe dans les expositions » in Museum International n°211, 2001.
  • « What is history museum in Europe today ? » in The issues and challenges ou urban history museums, Séoul, 2003.
  • « Le statut des restes humains, les revendications internationales in Le patrimoine culturel religieux, L’Harmattan, Paris, 2008.
  • « Rendre le patrimoine colonial » in Musées et collections publiques de France no 254, 2008.

Il a participé à la rédaction du code de déontologie de l’ICOM édité en 2007[1].

Jean-Yves Marin est également l'auteur de nombreuses tribunes dans les quotidiens français Le Monde[7], La Croix[8]et Le Figaro ainsi que dans les quotidiens suisses, Le Temps[9] et la Tribune de Genève.

Il dirige la publication des catalogues d'expositions et des catalogues raisonnés du MAH et assure la direction de la publication de la revue annuelle Genava, qui dès 2017 sera publiée exclusivement en version numérique[10].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Luc Debraine, « Course à l’éthique au Musée olympique », L'Hebdo,‎ (lire en ligne)
  2. « Geopolitis », sur www.rts.ch,
  3. « Le code de déontologie de l’ICOM fête ses 30 ans. Les 7 et 8 décembre, le MAH co-organise un colloque sous forme de bilan. », sur blog des Musées d'art et d'histoire,
  4. Jean-Yves Marin, « La programmation de musée, un exercice d’équilibrisme », Blog des Musées d'art et d'histoire,‎ (lire en ligne)
  5. Estelle Fallet, « «Geneva at the Heart of Time» primée en Chine », Blog des Musées d'art et d'histoire,‎ (lire en ligne)
  6. Laurence Chauvy, « Lumières et ombres des Hollandais à Lens », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  7. Jean-Yves Marin, « Un musée postcolonial », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Jean-Yves Marin, « Les musées sont-ils des prédateurs ? », La Croix,‎ (lire en ligne)
  9. Jean-Yves Marin, « Comment réagir aux destructions volontaires du patrimoine culturel? », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  10. « Genava: une évolution nécessaire », sur Blog des Musées d'art et d'histoire,
  11. « Remise à M. Jean-Yves Marin, Directeur des Musées d’Art et d’Histoire de la Ville de Genève, des insignes d’Officier de l’Ordre national du Mérite », sur La France en Suisse,