Daniel Schweitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniel Schweitz
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
EthnohistorienVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

Daniel Schweitz, né le à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), est un ethnohistorien français.

Ses travaux portent notamment sur l’invention des identités et des perceptions traditionnelles de la Touraine et du Vendômois subactuels, comme sur les sociétés savantes, les figures et les travaux de l’érudition autochtone de ces mêmes régions (fin XVIIIe – XXIe siècle).

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Schweitz naît le 23 octobre 1950 à Bois-Colombes (Seine). Après une formation technique d'imprimeur-typographe (1964-1968), et un grave accident de la route (1969), il décide de se réorienter vers l'archéologie.

À partir de 1968, il reçoit une formation pratique sur plusieurs chantiers de déblaiements et de fouilles de châteaux médiévaux, principalement ceux de Lavardin (1968-1972) et de Fréteval (1974, 1976-1978, 1981), puis sur les chantiers de fouilles du Laboratoire d’archéologie urbaine de Tours (1973-1981). Il assure la direction de quelques fouilles de sauvetage, notamment à Lavardin (1975) et à Issoudun (1981-1982). Il entreprend également des enquêtes ethnographiques en Touraine (1975-1977, 1980-1982), et participe aux activités d’inventaire des collections archéologiques de plusieurs musées, dont celui de l’hôtel Goüin à Tours (1973-1981).

En 1976, après être entré dans les services administratifs de la SNCF, il peut reprendre des études à l'EHESS. De 1976 à 2019, il va poursuivre sa formation au sein de plusieurs des séminaires d’archéologie médiévale, d’anthropologie historique et de géographie historique à l’EHESS, ceux de Jean-Marie Pesez et Françoise Piponnier ; Joseph Goy ; Daniel Nordman, Marie-Vic Ozouf-Marignier et Nicolas Verdier.

Il obtient le diplôme de l’École en 1979 (archéologie médiévale), puis un DEA d'anthropologie historique en 1981. En 1982, après un stage de formation pratique au château-musée de Blois, il est inscrit sur la liste d'aptitude des conservateurs de musées contrôlés[1]. En 1983, il devient docteur de troisième cycle en anthropologie sociale et historique sous la direction de Jean-Marie Pesez[2].

Après avoir entrepris des études d'ethnoarchéologie portant sur l’équipement domestique en céramique dans les provinces de la région Centre-Val de Loire (XIVe -début XXe siècle), ses recherches se réorientent vers le champ de l'ethnohistoire. Depuis les années 1990, sous l’influence du séminaire « Construction et représentations de l’espace français, XVIe – XXe siècle » (Nordman, Ozouf-Marignier, Verdier), ses travaux se sont portés sur l'étude de l’invention des identités traditionnelles en région Centre Val-de-Loire, notamment celles des « petits pays », avant de s’orienter vers une histoire sociale des sociétés savantes, des pratiques et des travaux de l’érudition autochtone de cette même région (XIXe – XXIe siècle)[3].

Il s'est depuis longtemps investi dans l'activité de plusieurs sociétés savantes. Outre une inscription à la Société archéologique du Vendômois (1969), puis à la Société archéologique de Touraine (1973), il est membre de l'Académie des sciences, arts et belles-lettres de Touraine (2010) et de la Société d'ethnologie française (2018). En 2005, lorsqu'il cesse son activité professionnelle, il devient bibliothécaire de la Société archéologique de Touraine[4], fonction qu'il exerce jusqu'en 2018, avant de devenir bibliothécaire-archiviste de l'Académie de Touraine (2019).

Publications[modifier | modifier le code]

Daniel Schweitz a publié plus de 180 titres, livres, ouvrages collectifs et articles, notamment :

  • Historiens, antiquaires et archéologues de la Société archéologique de Touraine. Répertoire biographique et bibliographique (1840-2019), préface de Jean-Pierre Chaline : Mémoire de la Société archéologique de Touraine, LXXVII, 2020, 291 p.
  • Une Vieille France : la Touraine. Territoire, histoire, patrimoine, identités (XIXe-XXe siècles), Tours, CLD, , 194 p. (ISBN 978-2-85443-544-3 et 2-85443-544-3)
  • Histoire et patrimoine de la Touraine. Introduction aux études locales. Guide du lecteur et du chercheur en bibliothèque : Mémoire de la Société archéologique de Touraine (préf. Jean-Pierre Chaline), t. LXVIII, Société archéologique de Touraine, , 192 p.
  • L'identité traditionnelle du Vendômois. Des travaux d'érudition locale à la reconnaissance d'un pays de la Vieille France (fin XVIIIeXXe siècle) (préf. Daniel Roche), Vendôme, éditions du Cherche-Lune, , 264 p. (ISBN 978-2-904736-56-8)
  • Châteaux et forteresses du Moyen Âge en Val de Loire : Touraine, Anjou, Berry, Orléanais, Vendômois, marche bretonne, Tours, CLD, , 192 p. (ISBN 978-2-85443-490-3)
  • Cuisiner et vivre autour de l'âtre en Val de Loire (XIXe -début XXe siècle), Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, , 128 p. (ISBN 2-84253-913-3)
  • La coiffe et son imaginaire dans le folklore de la Touraine, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, , 96 p. (ISBN 978-2-84253-821-7)
  • Aux origines de la France des pays : Histoire des identités de pays en Touraine (XVIe – XXe siècle) (préf. Daniel Nordman), Paris, L'Harmattan, , 463 et XXVII p. (ISBN 978-2-7475-1250-3)
  • En collaboration et conseil scientifique de la réédition, Guides Bleus : Centre-Val de Loire, Paris, Hachette, 1996, 764 p. (épuisé). Chapitre : « Image du Centre-Val de Loire », p. 56-71 [réécriture des circuits, textes d’introduction, notices].
  • En collaboration, Tours. Cadre naturel, Histoire, Art, Littérature, Traditions populaires, Économie et société, Paris, Christine Bonneton, 1992, 317 p. Chapitre : « vivre à Tours naguère », p. 153-237.
  • En collaboration, Touraine. Cadre naturel, histoire, art, littérature, langue, économie, traditions populaires, Paris, Christine Bonneton, 1989, 431 p. Avec TOULIER (Bernard), chapitre : « Ethnographie », p. 75-207.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Direction des musées de France, Journal officiel de la République française du 14 Février 1982., .
  2. Cousin 2011, p. 60.
  3. Daniel Nordman, « Préface », dans Daniel Schweitz, Aux origines de la France des pays : Histoire des identités de pays en Touraine (XVIe – XXe siècle), Paris, L'Harmattan, , 463 et XXVII p. (ISBN 978-2-74751-250-3), p. 7.
  4. Cousin 2011, p. 61.

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]