Jean-Baptiste Caqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caqué.
Jean-Baptiste Caqué
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ReimsVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Dédicace du cimetière du nord 004.JPG

Vue de la sépulture.

Jean-Baptiste Caqué, né à Machault (Ardennes) le et mort à Reims le , est un médecin français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut l'élève de Pierre Benomont, son compatriote, et devint chirurgien en chef de l'Hôtel-Dieu de Reims , lieutenant du premier chirurgien du Roi, et associé de l'Académie royale de Chirurgie.

Il conquit sa réputation dans les hôpitaux militaires. Au siège de Fribourg, en octobre 1744, il passa huit jours et huit nuits à la tranchée pour panser les blessés.

Il remporta plusieurs prix proposés par l'Académie, inventa et perfectionna plusieurs instruments de chirurgie, pratiqua enfin, avec le plus grand succès, de 1751 à 1786, l'opération de la taille sur cent soixante-dix sujets. Il obtint de Louis XV, en 1766, une pension de 1200 livres en récompense de ses découvertes et des nombreux services rendus à sa pairie.

Pleuré des pauvres en faveur desquels il avait fait plusieurs legs, et laissant plusieurs Mémoires et Observations restés manuscrits à la bibliothèque de l'École de Médecine à Paris.

Son fils, Pierre Henri Caqué (1751-1805), suivit la même carrière et légua à la Ville de Reims une partie de sa fortune pour le rétablissement des écoles de dessin et de mathématiques supprimées par la Révolution. J.-B. Caqué épousa, en 1748, sa cousine Françoise Anne Caqué (1725-1757) et eut pour gendre Nicolas Noël.

Le musée de Reims possède un portrait de Jean-Baptiste Caqué peint par Jacques Wibault, artiste ardennais.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La Vie rémoise.
  • Letillois de Mézières, Biographie générale des Champenois célèbres, morts et vivants ..., Paris : Journal des peintres, 1836, pp. 33-34 [1]
  • Alain Ségal, Le grand chirurgien rémois du XVIIIe siècle : Jean-Baptiste Caqué (1720-1787), dans les Travaux de l'Académie nationale de Reims, 1986, vol.165, pp.113-174
  • Adrien Phillippe, Essai historique sur Caqué Jean-Baptiste ancien chirurgien en chef de l'Hôtel-Dieu de Reims, l'Académie, 1842, 23 p. [2]
  • Jean-Baptiste-Joseph Boulliot, Biographie ardennaise ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus et leurs erreurs, Paris, 1830, vol.1, pp.201-203 [3]

Liens externes[modifier | modifier le code]