James Kwast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
James Kwast
Image dans Infobox.
James Kwast (1903)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activités
Père
Jacob Kwast (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jan Albert Kwast (d)
Barend Kwast (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Maîtres
Genre artistique

Jacob James Kwast né le à Nijkerk (Pays-Bas) mort le à Berlin, est un pianiste et pédagogue néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

James a d'abord étudié avec son père et Ferdinand Bohme. Ensuite il est admis au Conservatoire de Leipzig dans la classe de Carl Reinecke et Ernst Friedrich Richter. À Berlin, il se perfectionne avec Theodor Kullak et Wöerst. Il a aussi reçu les conseils de Louis Brassin et François Auguste Gevaert au Conservatoire de Bruxelles[1].

James Kwast enseigne le piano d'abord à Cologne de 1874 à 1883, puis au Conservatoire Hoch de Francfort de 1883 à 1903. S'installant à Berlin, il fut professeur au Conservatoire Klindworth-Scharwenka de 1903 à 1906 et après cette date au Conservatoire Stern[1].

Il épouse Tony Hill (décédée en 1931) qui est une fille du compositeur Ferdinand Hiller. Leur fille, Mimi Kwast (1879-1926) épouse en 1899 le compositeur Hans Pfitzner : il avait été un élève de James Kwast au Conservatoire de Francfort de 1886 à 1890.

La seconde femme de James Kwast est une élève de Max Reger, Frieda Hodapp (1880-1948). Elle laisse quelques « enregistrements », notamment les Variations et Fugue sur un thème de Telemann opus 134 (1914) de Reger[2], effectués vers 1920 avec les bandes de cartons (piano rolls) Welte-Mignon.

James Kwast a composé un concerto pour piano et quelques pièces pour piano. Il aussi publié quelques transcriptions, dont le Prélude et Fugue en sol mineur (BWV 535) de Bach. Il est aussi l'éditeur des œuvres pour piano de Joseph Haydn.

Élèves[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « James Kwast » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b Baker 1995, p. 2266.
  2. Voyez le disque TACET 152, The Welte-Mignon Mystery -Volume 5 consacré à Reger.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]