James Hughes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
James Hughes
James Hughes.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
ColumbusVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Trinity College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine

James J. Hughes est un sociologue et bioéthicien américain. Il enseigne la politique de santé au Trinity College (en) de Hartford (Connecticut)[1],[2]. Il est directeur de la Institute for Ethics and Emerging Technologies (en), qu'il a fondé avec Nick Bostrom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Détenteur d'un doctorat de l'Université de Chicago, Hughes y a été un temps assistant directeur de recherche à la MacLean Center for Clinical Medical Ethics[2]. Avant ses études graduées, il est ordonné moine bouddhiste en 1984 alors qu'il travaille comme bénévole au Sri Lanka pour l'organisation Sarvodaya (en) (1983-1985).

De 2004 à 2006, Hughes est directeur exécutif de la World Transhumanist Association. Il s'implique également dans l'émission hebdomadaire Changesurfer Radio et a contribué au blogue Cyborg Democracy[3],[4]. En novembre 2004, il publie le livre Citizen Cyborg (en): Why Democratic Societies Must Respond to the Redesigned Human of the Future[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « James Hughes » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Alyssa Ford, « Humanity: The Remix » [archive du ], Utne Magazine, mai / juin 2005
  2. a et b (en) R. U. Sirius, « NeoFiles, Vol. 1, No. 9: Transhumanism's Left Hand Man »,
  3. (en) « Changesurfer Radio with Dr. J »
  4. (en) « Cyborg Democracy »
  5. (en) James Hughes, Citizen Cyborg: Why Democratic Societies Must Respond to the Redesigned Human of the Future, Westview Press, (ISBN 0-8133-4198-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]