Jacques Vanière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Vanière
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Le père Jacques Vanière (1664-1739) fut un jésuite, poète et latiniste français.

Né à Causses près de Béziers, il enseigna les humanités et la rhétorique dans divers collèges de son ordre en province, et finit par se fixer à Toulouse. Il fit en 1730 un voyage à Paris, où il fut traité avec les plus grands honneurs.

Vanière est surtout connu par ses poésies latines, qui lui valurent le surnom de « Virgile français ». On lui doit :

  • le Praedium rusticum, en 16 livres, où il chante les travaux et les plaisirs de la campagne. Dans ce poème, il s'est rapproché de l'auteur des Géorgiques autant que le pouvait un moderne. Publié pour la première fois à Paris 1682, puis en 1710, toujours à Paris (chez Jean Le Clerc) en 10 chants seulement, il n'a paru complet qu'en 1730 (Toulouse : chez Pierre Robert). Il a été traduit en français par Bertrand d'Halouvry (1756), et par Antoine Le Camus (1756) ;
  • des Opuscula (1730), recueil de poésies fugitives ;
  • un Dictionarium poeticum (Lyon, 1740), sorte de Gradus ad Parnassum.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jacques Vanière » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)

  • Florian Reynaud, Les bêtes à cornes (ou l'élevage bovin) dans la littérature agronomique de 1700 à 1850, Caen, thèse de doctorat en histoire, 2009, annexe 2 (4. 1710) ressources en ligne