Jacques Rivelaygue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Rivelaygue
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Jacques Rivelaygue, né le 28 mai 1936 et mort le 26 mai 1990, est un philosophe, historien de la philosophie et universitaire français, qui a enseigné la philosophie à l'université Paris IV.

Parcours et engagements[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure (1956), il fut pensionnaire de la Fondation Thiers, puis maître-assistant à l'université Paris IV[1].

Il a été secrétaire de la revue Les Études philosophiques de 1970 à 1983 [2].

Jacques Rivelaygue fut un collaborateur régulier de la revue homophile Arcadie sous le nom de plume de « Jacques Valli »[3].

Selon Jean-Pierre Osier, Jacques Rivelaygue n'était « ni un idéologue, ni un penseur de salon, mais un militant", "résolument engagé dans la lutte anti-colonialiste. » [4]

L'enseignement de la philosophie allemande[modifier | modifier le code]

Luc Ferry évoque son ancien professeur, rencontré la première fois à Censier en 1969 :

« Il parvenait à rendre les débats qui opposent Fichte, Schelling, Hegel ou Hölderlin plus limpides et plus importants que tout ce que nous pouvions lire dans la littérature contemporaine[5] »

— Préface de Luc Ferry à Leçons de métaphysique allemande tome I, de J. Rivelaygue

.

Jean-Pierre Osier reconnaît également à Jacques Rivelaygue un « talent de pédagogue qui, épanoui à l'École normale supérieure, s'exerçait discrètement, mais avec une efficacité indélébile sur la communauté de ses étudiants » [4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Rivelaygue, Leçons de métaphysique allemande, t. 1 : De Leibniz à Hegel, préface de Luc Ferry, Paris, Grasset, coll. « Le Collège de philosophie » (dirigée par Luc Ferry et Alain Renaut) 1990, (Nouv. éd., Paris, Le Livre de Poche, coll. « Biblio Essais », 2002, no 4341).
  • Jacques Rivelaygue, Leçons de métaphysique allemande, t. 2 : Kant, Heidegger, Habermas, préface d’Alain Renaut, Paris, Grasset, coll. « Le Collège de philosophie » (dirigée par Luc Ferry et Alain Renaut), 1992, (Nouv. éd., Paris, Le Livre de poche, coll. « Biblio Essais », 2002, no 4342).
  • Jacques Rivelaygue, contribution dans Le Problème de l'Histoire dans Être et Temps, "Être et Temps de Martin Heidegger", (collectif) Questions de méthode et voies de recherche, SUD 1989 (ISBN 2864461058) édité erroné (notice BnF no FRBNF35026983).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Osier, « « Jacques Rivelaygue (1936-1990) » », Les Études philosophiques, no 1,‎ janvier-mars 1992, p. 140-141
  2. Jean-Pierre Osier, « Jacques Rivelaygue (1936-1990) », Les Études philosophiques, no 1,‎ janvier-mars 1992, p. 140-141
  3. Julian Jackson, Arcadie : la vie homosexuelle en France, de l'après-guerre à la dépénalisation, Paris, Autrement, , p. 125
  4. a et b Jean-Pierre Osier, « Jacques Rivelaygue (1936-1990) », Les Études philosophiques, no 1,‎ janvier-mars 1992, p. 140-141
  5. Préface de Luc Ferry à Leçons de métaphysique allemande tome I De Leibniz à Hegel, Paris, Grasset & Fasquelle, biblio Le livre de Poche essais, 1990, p. 7.

Liens externes[modifier | modifier le code]