Jacques G. Ruelland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques G. Ruelland est un historien, un philosophe et un professeur canadien d'origine belge. Il enseigne l'histoire à l'Université de Montréal et au Collège Édouard-Montpetit. Il est un spécialiste de George Orwell et il critique les pseudosciences, parmi lesquelles il place la sociobiologie appliquée aux êtres humains. Historien des institutions savantes, il a écrit en 1995 une Histoire de la Société de Philosophie de Montréal dont il a été le président (1986-1988). Philosophe sceptique, il a aussi écrit l'histoire de la franc-maçonnerie au Canada, en faisant lui-même partie.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Orwell et 1984 : trois approches. Montréal : Éditions Bellarmin, 275 p. (avec Guy Bouchard et André Rocque). (ISBN 289007675X)
  • 1991 : De l'épistémologie à la politique : la philosophie de l'histoire de Karl R. Popper. Paris : Presses universitaires de France. 248 p. (ISBN 2130432700)
  • 1995 : Philosopher à Montréal. Histoire de la Société de Philosophie de Montréal, Humanitas, 1995. 92 p. [J.G.R. est dépositaire des Archives de la Société de Philosophie de Montréal] (ISBN 2-89396-123-1)
  • 2001 : L'imprimeur des libertés : Fleury Mesplet, 1734-1794. Roman historique. Outremont, Québec : Éditions Point de fuite. 389 p. (avec Jean-Paul de Lagrave). (ISBN 289553019X)
  • 2002 : La pierre angulaire : histoire de la franc-maçonnerie régulière au Québec. Outremont, Québec : Éditions Point de fuite. 187 p. (ISBN 289553022X)
  • 2004 : L'empire des gènes. Histoire de la sociobiologie. ENS Éditions, 2004, 328 p.

Revues et journaux[modifier | modifier le code]