Jacques Blain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le hockey sur glace
Cet article est une ébauche concernant le hockey sur glace.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jacques Blain (né le à Gatineau, dans la province du Québec au Canada) est un joueur de hockey sur glace québécois. Il évolue avec les Nordiques de Québec lors de leur première saison dans l'AMH.


Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Junior[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière durant la saison 1965-1966 avec les Nationals de London dans la Association de hockey de l'Ontario. Il est échangé le 22 novembre 1966 aux Marlboros de Toronto.

Il entame la saison 1967-1968 avec la nouvelle équipe de l'AHO, les 67's d'Ottawa.Le 9 novembre 1967, Blain est échangé par les 67's d'Ottawa aux Flyers de Niagara Falls contre Bill Mcllroy[1].

Professionnel[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière professionnelle avec les Blazers de Syracuse dans la Eastern Hockey League. C'est avec eux qu'il marque son premier but professionnel. Durant cette saison 1968-1969, il s'aligne aussi avec les Oilers de Tulsa de la Central Hockey League. Durant ses 15 matchs, il est le coéquipier de Serge Aubry qu'il retrouvera dans l'Association mondiale de hockey. Durant cette même saison, il s'aligne aussi avec les Canucks de Vancouver de la Western Hockey League. Pour la saison 1969-1970, il commence une association de trois saisons avec les Ducks de Long Island. Durant la saison 1970-1971, il connaîtra sa meilleure saison dans sa carrière professionnelle où il produit 18 buts et 66 points.

À l'automne 1972, un nouveau circuit se met en branle en Amérique du Nord pour concurrencer la LNH. Il s'agit de l'AMH. La Ville de Québec obtient une équipe, Les Nordiques de Québec. Jacques Blain signe avec cette nouvelle équipe en septembre 1972. Il porte le numéro 5. Durant cette seule saison, il produit un but et 11 points.

North American Hockey League[modifier | modifier le code]

L'année suivante, il s'aligne pour le club-école des Nordiques, les Nordiques du Maine qui évoluent dans la North American Hockey League. Pour cette première saison avec de cette équipe, il est nommé Capitaine de l'équipe. Il est le meilleur défenseur de son équipe avec une production de 12 buts et 61 points. Pour les deux prochaines saisons, il demeure avec les Nordiques du Maine où il produit 42 et 38 points.Durant son séjour dans cette équipe, il est surnommé Capper par ses coéquipiers[2]. Durant la saison 1974-1975, il quitte momentanément les Nordiques pour s'aligner durant 7 parties avec les Generals de Greensboro dans la Southern Hockey League.

Pour la saison 1976-1977, Blain décide de s'aligner avec l'équipe rivale des Nordiques dans la NAHL, les Jaros de la Beauce. Ce club débute sa deuxième saison et a besoin de nouveaux joueurs après le départ de plusieurs, dont Wally Weir, Gilles Bilodeau, Luc Simard. Il s'aligne que durant 23 parties avec cette équipe qui a été dissoute en décembre 1976.

Après cet épisode, Blain décide de prendre sa retraite du hockey professionnel.

Sénior[modifier | modifier le code]

Blain évolue durant la saison 1982-1983 avec l'équipe de l'Express de Saint-Eustache de la Ligue Sénior Provinciale du Québec[3].


Entraîneur[modifier | modifier le code]

Nordiques Junior du Maine[modifier | modifier le code]

Après avoir mis fin à sa carrière de joueur professionnel, Blain de relever un nouveau chapitre et de commencer une carrière d'entraîneur pour la saison 1977-1978. Il commence cette fonction avec les Nordiques Junior du Maine dans la American Junior Hockey League. Il sera l'entraîneur de cette équipe que durant une saison jusqu'en février 1978[4],[5].

Alouettes de Saint-Jérôme[modifier | modifier le code]

Jacques Blain revient au Québec et devient l'entraîneur de cette équipe de la Ligue de hockey junior A du Québec[6].

Express de Saint-Eustache[modifier | modifier le code]

Pour la saison 1984-1985, Blain est l'entraîneur de cette équipe dans la Ligue sénior provinciale du Québec[6].

Titan de Laval[modifier | modifier le code]

Les Voisins de Laval terminèrent la saison 1984-1985 et furent leur dernière. Entre les deux saisons, l'équipe fut vendue à de nouveaux propriétaires qui changèrent le nom de l'équipe pour Le Titan de Laval. Un nouvel entraîneur fut nommé, le 30 mai 1985, pour la saison 1985-1986, il s'agit de Jacques Blain[7]

Son premier match comme entraîneur de cette équipe, en saison régulière, a lieu le 13 septembre 1985, contre les Bisons de Granby à Granby . Il subit une défaite de 5 à 4. Son premier match à Laval survient le 16 septembre contre les Draveurs de Trois-Rivières. Il obtient une autre défaite de 5 à 3. Il obtient sa première victoire au troisième match, le 20 septembre, contre les Voltigeurs de Drummondville dans un match au résultat de 8 à 5. Durant cette saison, il connaît deux séquences de six victoires de suite. Le 3 février 1986, il obtient la meilleure victoire de son équipe par un gain de 17 à 5 contre les Castors de Saint-Jean. Il obtient aussi 3 mauvais matchs ou son équipe se fait marquer 12 buts. Le 8 décembre 1985, son équipe perd 12 à 2 contre les Olympiques de Hull.

Durant la saison, il sera l'assistant de Pat Burns pour l'équipe du Québec durant le match des étoiles entre les équipes de la LHJMQ et celles de la LHO[8]

Son équipe termine la saison avec une troisième position dans la division Lebel avec 75 points, quatre points derrière les Canadiens Junior de Verdun. Dans son équipe, les joueurs-clés sont Michel Mongeau, meilleur buteur et pointeur de son équipe avec une récolte de 71 buts et 180 points. Mongeau est aussi le deuxième buteur et le troisième pointeur de la ligue pour cette saison-là. Vincent Damphousse avec 45 buts et 155 points qui est le deuxième meilleur pour les assistances et le cinquième meilleur pointeur de la ligue, Jocelyn Lemieux avec 57 buts et 125 points, Luc Beausoleil avec 57 buts et 113 points. Sylvain Lefebvre, le futur défenseur de la LNH et le gardien de but Mario Brunetta.

En séries éliminatoires, son équipe remporte la première ronde, en cinq parties de neuf, contre les Draveurs de Trois-Rivières. Pour la deuxième ronde, Le Titan affronte les Voltigeurs de Drummondville. Blain et ses joueurs ne permettront pas à leur équipe de se rendre en finale, car elle perdra au neuvième et dernier match de cette série 5 de 9 par le compte de 4 à 3. Après cette saison, Blain ne sera pas de retour avec Laval.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Ligue canadienne de hockey
    • Vainqueur de la Coupe Memorial en 1967 avec les Marlboros de Toronto.
  • North American Hockey League
    • Nommé sur la deuxième équipe d'étoiles pour la saison 1973-1974


Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Durant l'automne 1972, un documentaire est tourné sur l'arrivée des Nordiques de Québec dans l'Association mondiale de hockey par l'Office national du film du Canada. Le titre de ce documentaire est Un travail comme les autres, ou en anglais Just another job.Jacques Blain y participe autant que ses coéquipiers mais Blain parle de son quotidien comme joueur de hockey professionnel.

Il participe à une course de motoneiges le 11 janvier 1975 en compagnie des joueurs des Nordiques du Maine à Lewiston . Larry Kellett gagne la course contre Blain, Tom Pinder, Dennis Patry Claude Dupuis, Alan Globensky et l'entraîneur Jean-Charles Gravel[9]

Statistiques de carrière[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[10]
Saison régulière Séries éliminatoires
Saison Équipe Ligue PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1965-1966 Nationals de London AHO 4 0 1 1 0 - - - - -
1966-1967 Nationals de London AHO 12 1 0 1 2 - - - - -
1966-1967 Marlboros de Toronto AHO 33 0 4 4 10 - - - - -
1967-1968 67's d'Ottawa AHO 12 0 5 5 27 - - - - -
1967-1968 Flyers de Niagara Falls AHO 33 2 7 9 52 - - - - -
1968-1969 Oilers de Tulsa LCH 15 1 3 4 6 3 0 0 0 2
1968-1969 Canucks de Vancouver LHOu 3 0 0 0 0 - - - - -
1968-1969 Blazers de Syracuse EHL 35 3 11 14 45 - - - - -
1969-1970 Ducks de Long Island EHL 44 3 20 23 41 - - - - -
1970-1971 Ducks de Long Island EHL 74 18 48 66 48 - - - - -
1971-1972 Ducks de Long Island EHL 75 10 41 51 58 - - - - -
1972-1973 Nordiques de Québec AMH 70 1 10 11 78 - - - - -
1973-1974 Nordiques du Maine NAHL 72 2 49 51 57 8 1 7 8 4
1974-1975 Nordiques du Maine NAHL 63 10 32 42 40 - - - - -
1974-1975 Generals de Greensboro SHL 7 0 1 1 2 - - - - -
1975-1976 Nordiques du Maine NAHL 60 13 25 38 44 - - - - -
1976-1977 Jaros de la Beauce NAHL 23 2 4 6 22 - - - - -
Totaux EHL 228 34 120 154 192 - - - - -
Totaux NAHL 218 27 110 137 163 8 1 7 8 4
Totaux AMH 70 1 10 11 78 - - - - -
Totaux AHO 94 3 17 20 91 - - - - -

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « s.n. », Ottawa Citizen,‎ , p.20.
  2. « s.n. », Bangor Daily News,‎ , p.9.
  3. « Tournoi à la ronde du hockey sénior : Les Pats misent sur l’expérience », La Presse,‎ , p.10.
  4. « Jacques Blain coaching Nordiques Juniors », Lewiston Daily Sun,‎ , p.30.
  5. « Blain drops Nords reins », Lewiston Daily Sun,‎ , p.29.
  6. a et b Pierre Ladouceur, « Jacques Blain : le meilleur instructeur du hockey sénior », La Presse,‎ , p.16.
  7. Réjean Tremblay, « Les Titans succèdent aux Voisins », La Presse,‎ , p.5.
  8. Don Campbell, « Ontario-Québec Junior hockey battle set », Ottawa Citizen,‎ , p.c1.
  9. « More than 3,000 watch mud fly at snowmobile championship », Lewiston Daily Sun,‎ , p.13.
  10. (en) « Jacques Blain hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.