Jacques Alfred Brielman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Alfred Brielman
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jacques Alfred Brielman, né le à Paris, et mort dans la même ville le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Alfred Brielman en 1845 dans un atelier de peinture sur porcelaine, et eut des débuts difficiles.

Il est un élève d’Eugène Lavieille, et devient un peintre paysagiste de l'École de Barbizon.

Il a peint dans différentes régions de France : sur les bords de la Marne et du Grand Morin, dans le Bourbonnais ou en Bretagne.

Il expose au Salon de 1866 à 1891.

Salons[modifier | modifier le code]

  • Le Salon
    • 1866 : La ferme de Rouy-les-Bas, en Brie
    • 1870 : Voie des Orvilliers à Thiais (Seine), effet de neige ; Bords de la Marne, effet de matin
    • 1880 : Passage à gué à Hérisson (Allier)
  • Salon des artistes français
    • 1881 : Les vieux arbres de Drevant, près Saint-Amand-Montrond (Cher)
    • 1882 : Un soir dans les Cévennes
    • 1886 : Fin de tempête ; - Saint-Cast (Côtes-du-Nord) ; Le doué de la Vieuville; - pointe de Lagarde à Saint-Cast (Côtes-du-Nord) ; Rue du Jerzual, à Dinan (aquarelle) ; Entrée du village de Léhon, près Dinan (aquarelle)
    • 1890 : Derniers rayons; abreuvoir du château de l’Ilette (Indre-et-Loire) ; La mare, à Azay-le-Rideau
    • 1891 : Le moulin de la Villetour, à Besse (Puy-de-Dôme) ; La cascade de Carignan, près Besse-en-Chandesse
  • Salon à Pau
    • 1885 : Laveuses au bord du Cher
  • Salon à Versailles
    • 1883 : À Meaulne (Allier)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • Allgemeines Künstler-Lexikon
  • A-M de Bélina. Nos peintres dessinés par eux-mêmes, E. Bernard et Cie imprimeurs-éditeurs, 1883
  • « Acquisitions. Saint-Amand-Montrond. Musée Saint-Vic », in Revue du Louvre. La revue des musées de France, 3 juin 1996
  • Pierre Satet. Amédée Servin (1829-1884). Le maitre de la vallée du Morin et ses amis. Le livre d’histoire, 1999