Jacopo Zabarella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zabarella.
Jacopo Zabarella
Jacobus Zabarella. Line engraving by C. Ammon, 1652. Wellcome V0006406.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
PadoueVoir et modifier les données sur Wikidata

Jacopo Zabarella (ou Giacomo Zabarella), né le 5 septembre 1533[1] à Padoue où il est mort le 15 octobre 1589, est un philosophe humaniste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Logicien et commentateur d'Aristote, écrivit beaucoup et composa des traités de logique, de physique, etc. Il a fini ses études à l'université de Padoue et acquit son doctorat en 1553. Il fut accusé d'athéisme pour son livre De inventione æterni motoris.

C’est l’un des commentateurs latins d’Aristote les plus réputés[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Opera Logica. Venise, 1578. Opera logica, de tribus praecognitis, 3e éd., Cologne, par Lazarus Zetneri, 1597.
  • Tabula logicae. Venise, 1580.
  • In duos Aristotelis libros Posteriores Analyticos comentarii. Venise 1582. In Opera logica, édition par W. Risse, Olms, Hidesheim, 1966.
  • De doctrinae ordine apologia. Venise 1584.
  • Libri XXX De rebus naturalibus, de inventione aeterni motoris. Cologne 1594.
  • In libros Aristotelis Physicorum commentarii. Venise 1601.
  • In tres libros Aristotelis De anima commentarii. Venise 1605.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Iacobus Zabarella, Tables de logique. Sur l'Introduction de Porphyre, les Catégories, le De l'interprétation et les Premiers Analytiques d'Aristote: Petite synopse introductive à la logique aristotélicienne. Paris, L'Harmattan, 2003, traduction de Michel Bastit.
  • Jacques Zabarella, La Nature de la logique. Paris, Vrin 2009, traduction de Dominique Bouillon.

Études[modifier | modifier le code]

  • Dominique Bouillon, L'Interprétation de Jacques Zabarella le philosophe.Une étude historique logique et critique sur la règle du moyen terme dans les Opera logica (1579), Paris, Classiques Garnier, 2009.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. data.bnf.fr, à la fiche correspondante, a 1532.
  2. Iacobus Zarabella, Tables de logique : Sur l'introduction de Porphyre, les Catégories, le De l'interprétation et les Premiers Analytiques d'Aristote - Petite synopse introductive à la logique aristotelicienne, Paris, L'Harmattan, , 150 p. (ISBN 978-2-29632-558-6, lire en ligne).

Sources[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jacopo Zabarella » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :