Jūrō Kara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jūrō Kara
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
唐十郎Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Reisen Ri (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Gitan Ōtsuru (d)
Sasuke Ōtsuru (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Jūrō Kara ( 唐 十郎, Kara Jūrō, nom véritable Ōtsuru Yoshihide (大靏 義英); né le à Tokyo) est un acteur, dramaturge et écrivain japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kara étudie le théâtre et les arts du théâtre à l'université Meiji et crée en 1963 la compagnie théâtrale Jōkyō-Gekijō[1]. Avec ses performances dans une tente rouge à l'extérieur des salles de spectacles, il devient l'un des meneurs du mouvement de théâtre underground (Angura) au Japon dans les années 1960. En 1969, il remporte le prix Kunio Kishida avec Shōjo kamen. Il part en tournée avec sa troupe en Corée (1972), au Bangladesh (1973) et en Palestine.

En 1985 il quitte la compagnie Jōkyō-Gekijō et fonde en 1987 la compagnie Kara-gumi avec de jeunes acteurs. En tant que professeur à l'université nationale de Yokohama il fonde en 2000 la troupe d'étudiants Kara-zemi. Pour le spectacle Doro ningyō il reçoit le prix Kinokuniya de théâtre en 2003, le prix d'art dramatique Namboku Tsuruya, le prix Yomiuri et le prix Yomiuri du théâtre. En 2006, il reçoit le prix d'honneur du prix Yomiuri du théâtre et un prix spécial de l'université Meiji pour l'ensemble de son œuvre. Il est en outre lauréat de l'édition 1989 du prix Akutagawa pour le roman Sagawa-kun kara no tegami (d'après un cas réel de cannibalisme survenu à Paris).

Titres[modifier | modifier le code]

  • Shōjo Kamen, 1969
  • Nito Monogatari, 1972
  • Bengaru no Tora, 1973
  • Shitaya Mannen-cho Monogatari, 1981
  • Taki no Shiraito, 1989
  • Binro no Fuin, 1992
  • Gyoshonin Nemo, 2007

Filmographie[modifier | modifier le code]

1968 : Journal d'un voleur de Shinjuku (新宿泥棒日記, Shinjuku dorobo nikki) de Nagisa Ōshima : le chanteur-acteur

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Artist Database: KARA Juro », sur Performing Arts Network Japan Foundation,‎ (consulté le 14 mai 2016)