Jérôme Delaplanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jérôme Delaplanche
Image dans Infobox.
Jérôme Delaplanche, janvier 2006.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jérôme Delaplanche est un historien de l’art français né à Paris le .

Ses travaux sur l’art des XVIIe et XVIIIe siècles (en particulier sur Noël-Nicolas Coypel et sur Joseph Parrocel) et son approche transdisciplinaire des questions iconographiques (Ravissement[1],[2],[3], Le Désir et les dieux[4], Peindre la guerre[5]) en font un spécialiste reconnu de l’art de la période classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une première formation scientifique, Jérôme Delaplanche fait le choix de l’histoire de l’art. Diplômé de l’École du Louvre et de l’université Paris-Sorbonne[6], il est pensionnaire de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis en 2004-2005[7].

Parallèlement à son activité de chercheur et d’enseignant en histoire de l’art auprès de plusieurs institutions (École du Louvre, université Paris-Sorbonne, université d'Aix-Marseille, Institut catholique de Paris, Institut national du patrimoine), il est de 2008 à 2015, chargé d’études à l’Agence France-Muséums pour la période de l’art classique européen au Louvre Abou Dabi.

Il dirige de 2015 à 2018 le département d’histoire de l’art[8] de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis. 

Il travaille depuis au Centre des monuments nationaux.

Publications et commissariats significatifs[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

En collaboration ou direction d'ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Dir., Un art subjectif ou la face cachée du monde - La collection d'art moderne de l'abbaye de Beaulieu-en-Rouergue, Paris, Editions du patrimoine, , 256 p. (ISBN 9782757707951)
  • Dir. avec Dominique Jarrassé, Une tradition révolutionnaire. Les arts figuratifs de Rome à Paris 1905-1940, Rome, Académie de France à Rome-Villa Médicis, novembre 2020, 272 p.
  • Dir., 350 ans de création. Les artistes de l’Académie de France à Rome de Louis XIV à nos jours, Rome, Milan, éditions Officina Libraria, , 256 p. (ISBN 978-88-99765-08-8)
  • Dir. avec Françoise Frontisi-Ducroux, Le Désir et les dieux, Paris, Flammarion, , 256 p. (ISBN 978-2-08-132990-4)
    Essai introductif par Yves Bonnefoy.
  • Avec Axel Sanson, Peindre la guerre, Paris, Nicolas Chaudun, , 192 p. (ISBN 978-2-35039-060-4)
  • La Collection Oulmont. Le goût de la grâce et du joli. Dessins, peintures et pastels du XVIIIe siècle, Épinal, musée départemental d'art ancien et contemporain, 2007 p. (ISBN 978-2-912395-10-8)
    Essai introductif, catalogue et direction de l’ouvrage.

Commissariat d'expositions[modifier | modifier le code]

  • « 350 ans de création. Les artistes de l’Académie de France à Rome de Louis XIV à nos jours », Académie de France à Rome, Villa Médicis, [9]
  • « L’idée et la ligne : dessins français du musée de Grenoble, XVIe-XVIIIe siècle », musée de Grenoble, [10]
  • « Le goût de la grâce et du joli. La collection Paul Oulmont, peinture, dessin et pastel du XVIIIe siècle », Épinal, musée départemental d’art ancien et contemporain, du au
  • « Joseph Parrocel dessinateur », musée du Louvre, du au [11] ; co-commissariat avec Christophe Leribault

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ravissement, oui, mais... », sur franceculture.fr, L'art est la matière, .
  2. « Belles à ravir », sur liberation.fr, .
  3. « Les catégories du désir », sur politiquemagazine.fr (consulté le ).
  4. « Le désir, ce don divin », sur lemonde.fr, .
  5. « Revue historique des armées », sur journals.openedition.org, (consulté le ).
  6. « Thèse de doctorat en Histoire de l'art », sur theses.fr.
  7. « Pensionnaire historien de l'art. Jérôme Delaplanche », sur villamedici.it.
  8. Voir sur villamedici.it.
  9. « 350 ans de création, les artistes de l’Académie de France à Rome de Louis XIV à nos jours », sur villamedici.it.
  10. « L’idée et la ligne. Dessins français du musée de Grenoble XVIe-XVIIIe siècle », sur somogy.fr.
  11. « Joseph Parrocel (1646-1704) », sur louvre.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]