Ivarr de Waterford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ivarr.
Ivarr de Waterford
Biographie
Décès

Ivarr de Waterford vieux-norrois : Ívarr) (mort en 1000) est un roi viking de Waterford (gaélique : rí Puirt Láirgi) de 969 à 1000. Il fut peut être prétendant au royaume viking de Dublin de 989 à 993, avant d'y régner brièvement en 994 -995 en concurrence avec Sigtryggr Silkiskegg.

Origine[modifier | modifier le code]

Ivarr ou Ivar dont l’ascendance précise n’est pas connue est issu de la dynastie Uí Ímair. Il est sans doute un petit-fils de Ragnall Uí Ímair et vraisemblablement le fils de cet « Ímair, Tanist des étrangers » tué lors d’un grand combat contre Ruaidrí Ua Canannáin en 950[1].

Cet Ímair (i.e: Ivar) était sans doute un fils du puissant Ragnall Uí Ímair, qui après avoir occupé Waterford lançait des raids sur le Munster pendant la seconde décade du Xe siècle avant de s’emparer du royaume viking d'York. Cette hypothèse est confortée par le fait que deux fils et un petit-fils d’Ivar de Waterford portent le nom de Ragnall[2].

Règne[modifier | modifier le code]

Ivar de Waterford (gaélique : Puirt Láirgi ou Port-Lairge) a une longue carrière documentée à partir de 969 lorsqu’il apparaît comme un allié de Mathgamain mac Cennétig du Dál gCais dans la défense du royaume Osraige contre les attaques de Murchad mac Finn, roi de Leinster[3]

En 982 Ivar pille Kildare[4] En 983 il est cette fois l’allié avec le roi de Leinster Domnall Claen mac Lorcáin du clan Uí Dúnlainge dans une grande bataille contre Mael Seachnaill II Mór du Clan Cholmáin, Ard ri Erenn, et Glúniairn (fils de Olaf Kvaran), le roi de Dublin. Son parti subit une défaite dans laquelle est tué son fils Gilla Pátraic[5] ce qui permet à Máel Sechnaill de ravager ensuite le « Leinster jusqu’à la mer ».

Onze ans plus tard Ivar, maintenant appuyé ses autres fils, tente d’imposer son hégémonie sur le royaume de Dublin. En 993 il est relevé dans les Annales d'Inisfallen qu’il est expulsé de Dublin peut être après avoir tenté d’y régner depuis 989 en opposition avec le frère du défunt roi Glúniairn Sigtryggr Silkiskegg[6], mais selon les Annales des quatre maîtres, cette expulsion serait liée à « l’intercession des saints » [7]

Un an après en 994, Ivar règne de nouveau à Dublin après en avoir expulsé Sigtryggr [8] cependant il ne réussit qu’a se maintenir qu'une année au maximum car Sigtryggr Silkiskegg revient et le force à abandonner Dublin à son tour en 994-995 [9]

La dernière action guerrière connue d’Ivar est entreprise contre les Uí Cheinnselaigh au Leinster in 998, où son armée perd de nombreux hommes et la plus grande partie de ses chevaux[10]. Les Annales relèvent sa mort deux ans plus tard sans en préciser la cause[11]..

Unions et postérité[modifier | modifier le code]

Les noms de l’épouse ou des épouses d’Ivar sont inconnus mais il semble probable qu’il ait contracté une union avec une fille de Donnubán mac Cathail roi des Uí Fidgenti, née sans doute d’une fille ou d’une petite fille de Ivarr de Limerick. Une autre de ses compagnes semble avoir été issue de la dynastie d’Osraige peut être une fille de Gilla Pátraic mac Donnchada, roi d’Osraige. De ses unions il laisse :

  • Gilla Pátraic (tué en 983) dont le nom suggère une mère liée à la dynastie d’Osraige et chrétienne car ce patronyme est commun parmi les membres de cette dynastie[12]
  • Ragnall tué en 995 par les « Hommes du Leinster » [13]
  • Donndubán tué en 996 par les « Hommes du Leinster » [14] nom extrêmement rare qui en fait probablement un petit-fils de Donndubán mac Cathail
  • Ragnall mac Ímair, roi de Vaterford (mort en 1018) [15] qui est son successeur ;
    •  ? mac Ragnaill tué en 1015 par les Ui-Liathain [16]
    • Ragnall mac Ragnaill meic Imuir, roi de Waterford (tué à Dublin en 1035) [17] peut-être père de :
  • Sihtric mac Ímair, roi de Waterford (tué en 1022 par les hommes d’Osraige) [18]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annales des quatre maîtres : AM 948.15 [recte 950]
  2. James Henthorn Todd War of the Gaedhil with the Gaill: Appendix D Table VII: « Descendants of Ragnall of Waterford » p. 294
  3. Annales des quatre maîtres : AM 967.12 [recte 969] .
  4. Annales d'Ulster : AU 982.4; Annales de Tigernach : AT 982.2
  5. Annales d'Ulster : AU 983.2; Annales de Tigernach : AT 983.1; Chronicon Scotorum : CS 983; Annales des quatre maîtres : AM 982.5 (recte 983)
  6. Annales d'Inisfallen : AI 993.6
  7. Annales des quatre maîtres : AM 992.21 (recte 993).
  8. Annales de Tigernach : AT 995.1; Annales des quatre maîtres : AM 994.6
  9. Annales de Clonmacnoise: AC 988[recte 995] Annales des quatre maîtres : AM 994.10 (recte 995)
  10. Annales des quatre maîtres 997.10[recte 998]
  11. Annales de Tigernach : AT 1000.2
  12. En fait il est probable que Gilla Pátraic mac Donnchada (mort 996), soit le père d’une femme d’Ivar. Cependant il convient de souligner que ce roi d’ Osraige fut en fait tué par un fils d’Ivar Donndubán et Domnall mac Faelain, roi des Déisi .
  13. Annales de Tigernach : : AT 995.2 Annales des quatre maîtres : AM 994.10 (recte 995) .
  14. Annales des quatre maîtres : AM 995.4 (recte 996)
  15. Annales d'Inisfallen : AI 1018.5
  16. Annales des quatre maîtres AM 1014.15 (recte 1015)
  17. Annales de Tigernach : AT 1031.4 mais plus probablement Annales des quatre maîtres AM 1035.3, Annales d'Ulster AU 1035.5.
  18. Annales des quatre maîtres : AM 1022.11 .

Bibliographie[modifier | modifier le code]