Ivan Setchenov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ivan Setchenov
Sechenov.jpg
Ivan Setchenov.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
École d'ingénieurs Nikolaev (d)
Medical Faculty of Moscow University (d)
Université impériale de Moscou (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université d'Odessa, université impériale de Moscou (en), université impériale de Saint-Pétersbourg (en), Cours BestoujevVoir et modifier les données sur Wikidata
Domaines
Membre de
Maître
Joseph Warwinsky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs de thèse
Johannes Peter Müller, Fiodor Inozemtsev (d), Ivan Timofeevich Glebov (d), Joseph Warwinsky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Tombe de Setchenov au cimetière de Novodiévitchi.

Ivan Mikhaïlovitch Setchenov (en russe : Иван Михайлович Сеченов), né le à Tyoply Stan (maintenant Setchenovo) près de Simbirsk et mort le à Moscou, est un physiologiste et neurologue russe considéré comme le pionnier de ces disciplines dans son pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'Académie du génie Nicolas, Ivan Setchenov entre à l'Université de Moscou où il reste jusqu'en 1856.

Il travaille à Paris auprès de Claude Bernard et introduit en Russie la méthode expérimentale de son maître. Dans le domaine de la neurophysiologie du système nerveux central, il découvre en 1865 les centres inhibiteurs des réflexes spinaux en constatant que la section de la moelle épinière chez la grenouille provoque la disparition transitoire des réflexes au-dessous du niveau de la section (choc spinal).

En 1863, il fait paraître Les Réflexes du cerveau, un ouvrage de vulgarisation qui connut un grand succès et fut à l'origine de la vocation de nombreux chercheurs, parmi lesquels Pavlov. Dans cet ouvrage matérialiste, le cerveau est décrit comme l'organe de l'âme, ce qui provoqua sa censure par le régime. Le livre continua cependant longtemps à circuler dans la clandestinité.

Setchenov soutient activement l'accession des femmes aux études médicales. Il épouse Maria Bokova, une des premières femmes-médecins russes.

Il a notamment mis en évidence le fait que toute exposition répétée à un stimulus provoque une habituation à ce stimulus.

Adresses[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]