It Comes at Night

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
It Comes at Night
Titre québécois Lorsque tombe la nuit[1]
Réalisation Trey Edward Shults
Scénario Trey Edward Shults
Acteurs principaux
Sociétés de production Animal Kingdom
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur psychologique
Durée 97 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

It Comes at Night ou Lorsque tombe la nuit au Québec[1] est un film d’horreur psychologique américain écrit et réalisé par Trey Edward Shults, sorti en 2017.

Il est présenté en avant-première mondiale en fin au The Overlook Film Festival à Timberline Lodge à Oregon[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un monde apocalyptique, pour être en sécurité, un père de famille vit reclus avec sa femme et son fils dans leur maison isolée. Un jour, une famille trouve refuge chez eux. Le père les avertit : il ne faut jamais sortir la nuit, pour des raisons de sécurité.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Une épidémie mortelle et contagieuse a ravagé le monde extérieur. Paul, sa femme Sarah et leur fils Travis se sont isolés chez eux, dans une maison de campagne, pour se protéger du virus et de tout contact humain avec autrui. Quand le père de Sarah, Bud, tombe gravement malade, ils le tuent et brûlent son corps dans une tombe peu profonde. La nuit suivante, ils capturent un inconnu qui s'est introduit chez eux. Paul l'attache à un arbre pour confirmer qu'il n'est pas contaminé. L''homme, Will, déclare à Paul qu'il ignorait que leur maison était occupée et qu'il recherchait seulement de l'eau fraîche pour sa femme et son petit garçon. Will lui propose d'échanger de la nourriture contre un peu d'eau. Sarah suggère à son mari d'abriter Will et sa famille. Elle pense qu'ils pourront mieux se défendre avec eux contre quiconque qui découvrira un jour leur maison. Paul accepte et part avec Will chercher sa famille. Sur le chemin, ils sont tous les deux attaqués par deux hommes. Paul les tue et accuse Will d'avoir monté un piège contre lui. Will le calme en lui annonçant qu'il ne les connait pas.

Quelques jours plus tard, Paul retourne chez lui avec Will, sa femme Kim et leur fils Andrew. Après avoir établit des règles de protection primordiales pour être en sécurité, comme celle de toujours fermer à clé la seule porte d'entrée et de ne jamais sortir dans la nuit, les deux familles deviennent très proches en faisant connaissance. Un jour, le chien de Travis, Stanley, aboie agressivement et s'enfuie pour traquer une présence invisible dans les bois. Travis le suit et s'enfonce dans la forêt pour le rattraper mais, soudainement, ses aboiements cessent. Il ne le retrouve pas et affirme à Paul et Will qu'il a entendu quelque chose dans la forêt. Son père le rassure en lui disant que Stanley rentrera tout seul à la maison car il connaît le chemin et les trois hommes rentrent chez eux. Le soir, Will se contredit lorsqu'il raconte à Paul ce qu'il faisait dans la vie avec sa femme avant que l'épidémie ne se répande. Paul se rend compte de son mensonge.

Cette nuit, Travis est réveillé par un cauchemar où il a vu son grand-père contaminé. Il découvre Andrew en train de dormir sur le sol de la chambre de Bud. Il le ramène dans la chambre de ses parents avant d'entendre du bruit dans le hall de la maison. Il remarque que la porte d'entrée est entrouverte. Il réveille Paul et Will qui découvrent Stanley gravement malade et blessé couché sur le sol. Ils tuent et brûlent le chien. Quand Travis révèle que la porte était déjà ouverte lorsqu'il est descendu, Sarah pense qu'Andrew, somnambule, a du ouvrir. Craignant une contamination à l'intérieur de la maison, Paul décide que les deux familles doivent se séparer et s'isoler dans leurs chambres pour plusieurs jours afin de s'assurer que personne ne soit malade.

Le lendemain matin, Travis entend Kim dire à son mari qu'ils doivent partir maintenant. Travis informe ses parents en leur disant que Andrew est peut-être infecté et qu'il doit l'être aussi après avoir eu du contact avec l'enfant. Paul et Sarah se protègent avec des gants et des masques de protection pour rendre visite à l'autre famille. Ils les confrontent avec des fusils, soupçonnant le couple et leur enfant malade de vouloir fuir avec de l'eau et de la nourriture ou qu'ils reviennent plus tard les piller. Quand Paul veut voir si Andrew est souffrant, Will le menace avec un revolver et le prend en otage. Il lui affirme que sa famille est saine et demande à Paul de leur donner des approvisionnements en nourriture et, ensuite, de les laisser partir. Paul le désarme et force Will et sa famille à sortir de sa maison. Will l'attaque sauvagement à coups de pierre avant que Sarah ne lui tire dessus mortellement. Kim s'enfuit avec son fils dans les bois. Paul ouvre le feu sur eux, tuant Andrew. En larmes, à côté de son garçon mort, Kim demande à Paul de la tuer, ce qu'il fait sans pitié. Témoin de ce triple meurtre, Travis vomit du sang dans un lavabo. Plus tard, il découvre des signes d'infection sur son corps.

Dans la nuit, Travis se réveille dans son lit, gravement malade. Sa mère, également infectée, le réconforte et veille sur lui jusqu'à ce qu'il meure. Le lendemain matin, Paul et Sarah, tous les deux contaminés, sont assis silencieusement autour de la table familiale.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement et genèse[modifier | modifier le code]

Bien que le film soit post-apocalyptique, Trey Edward Shults n’a ni prêté attention à d’autres films ni ne s'en est inspiré. Il précise plutôt que les idées viennent des œuvres de Paul Thomas Anderson et John Cassavetes, ainsi que les films La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead) de George Romero et Shining (The Shining) de Stanley Kubrick[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Trey Edward Shults et l’équipe du tournage commence à filmer les scènes à New York, en [4].

Accueil[modifier | modifier le code]

Festival et sorties[modifier | modifier le code]

It Comes at Night est présenté en avant-première mondiale en fin au The Overlook Film Festival à Timberline Lodge à Oregon[2], avant sa sortie nationale mentionnée le aux États-Unis et Québec.

Après la projection au Champs-Élysées Film Festival ayant lieu le , il sort le dans toutes les salles en Belgique et en France.

Critique[modifier | modifier le code]

Clément Mathieu de Paris Match souligne que le réalisateur « Trey Edward Shults promène sa caméra dans les couloirs de la maison bunkerisée avec calme, dans une sorte de complicité avec le diable qui n’est pas sans rappeler Shining »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Lorsque tombe la nuit », sur Cinoche.com, (consulté le 19 mars 2017).
  2. a b et c (en) Eric Kohn, « ‘It Comes at Night’ Makes A Surprise Appearance at New Horror Festival », sur Indiewire, (consulté le 19 mars 2017).
  3. (en) Jacob Hall, « ‘It Comes at Night’ Director Trey Edward Shults on How ‘The Shining’ Inspired His New Cinematic Nightmare [Interview] », sur Slash Film, (consulté le 19 mars 2017).
  4. (en) Stephen Saito, « TIFF ’16 Interview: Wayne Roberts on Making Quite the Entrance with “Katie Says Goodbye” », sur Moveable Fest, (consulté le 19 mars 2017).
  5. Clément Mathieu, « It Comes At Night - la critique », sur Paris Match, (consulté le 19 mars 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]