Isolement bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’architecture ou l’urbanisme
Cet article est une ébauche concernant l’architecture ou l’urbanisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Fondation antisimique découplée par isolement bas[1] : appui sur galets caoutchouc en tête de fondation, Municipal Office Building, ville de Glendale, CA
Article principal : Construction parasismique.

L’isolement bas est une technique de construction parasismique efficace et peu coûteuse. Son but est de découpler les superstructures des bâtiments de leur partie basse[2] afin de résister aux séismes sans avoir besoin d'une structure extrêmement résistante et dispendieuse.

Description[modifier | modifier le code]

L'isolement bas comprend des « unités d'isolement » (en anglais : isolation units), qui peuvent être ou non épaulées par des « composants d'isolement » (isolation components) :

  • les unités d'isolement sont les éléments de base de l'isolement, dont le but est de permettre le découplage de la base de la structure ;
  • les composants d'isolement sont les éléments qui relient les unités d'isolement aux éléments qui n'ont pas de rôle de découplage.

Quelques édifices avec isolement bas[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Point de référence pour le contrôle des vibrations structurales
  2. (en) Dynamics of Structures, Englewood Cliffs, Prentice Hall - 1995,‎ (ISBN 978-0-13-855214-5, LCCN 94046527)