Irish Citizen Army

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Irish Citizen Army (irlandais : Am na Saorànach, ICA, français : Armée citoyenne irlandaise) est une milice d’autodéfense ouvrière irlandaise, créée le , par James Connolly, Jack White et James Larkin.

Le éclate une grève générale à Dublin menée par l'Irish Transport and General Workers' Union (en) (ITGWU), un syndicat dirigé par James Connolly[1], suite à un conflit à la compagnie des tramways. Suite à la répression du mouvement qui dure jusqu'en février 1914, est fondée l'ICA avec comme double-but de protéger le mouvement ouvrier et de préparer la révolution socialiste et nationale[1]. La milice tient ses locaux au Liberty Hall (en), le quartier général de l'ITGWU. Lénine l'appelle alors « la première Armée rouge d'Europe »[1]. La direction de l'ICA est confiée au capitaine protestant Jack White[2] puis à la comtesse Constance Markiewicz[1]. Pour préserver le caractère ouvrier du mouvement, Connoly refuse sa fusion avec les Irish Volunteers. En 1914, l'ICA ainsi que l'ITGWU se positionnent contre « la guerre impérialiste »[1].

Le 24 avril 1916, 200 membres de l'ICA participent au côté de 550 Irish Volunteers à l’Insurrection de Pâques et déclarent l'indépendance de la République irlandaise. La rébellion est vite écrasée par l'armée britannique, mais Connolly, fusillé le 12 mai, a, pendant les combats, prédit le futur de l'organisation : « Vous n'êtes plus les Volunteers ou la Citizen Army ; il n'y a plus qu'une seule armée, l'Irish Republican Army. »[1].

À la fin du mois de janvier 1919, suite au déclenchement de la guerre d'indépendance irlandaise et d'une nouvelle déclaration d'indépendance, de nombreux membres de l'ICA rejoignent l'Irish Republican Army, nouvellement fondée par les Irish Volunteers. En 1934, l'ICA moribonde participe à la création du Republican Congress[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Roger Faligot, La résistance irlandaise (1916-1992), Terre de Brume,‎ 1992, 277 p. (ISBN 2908021110), p. 13-23-41
  2. Pierre Joannon, Histoire de l’Irlande et des Irlandais, Paris, Perrin,‎ 2006, 685 p. (ISBN 2286020183), p. 368


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]