Ipilimumab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ipilimumab (YERVOY) est un anticorps monoclonal utilisé dans le traitement du mélanome avancé, commercialisé par la firme américaine Bristol Myers Squibb.

L'ipilimumab est un anticorps monoclonal humain de type IgG1 dirigé contre la protéine CTLA-4 (Cytotoxic T-Lymphocyte Antigen 4). L'inhibition de ce récepteur présent sur les lymphocytes T a pour conséquence l'activation du lymphocyte T.

Historique de découverte[modifier | modifier le code]

En 1987, des chercheurs français découvrent la protéine CTLA-4 présente à la surface des lymphocytes T. James Allison chercheur au Sloan Kettering à New york a ensuite poussé le développement d'anticorps anti-CTLA-4. La société Medarex rachetée par la suite par le laboratoire américain Bristol Myers Squibb ont poursuivi le développement de l'ipilimumab[1].

Indications, posologies et modalités d'administration[modifier | modifier le code]

Le traitement d’induction se fait à la dose de 3 mg/kg en perfusion intraveineuse sur une période de 90 minutes, toutes les 3 semaines pour un total de 4 doses[2].

Efficacité[modifier | modifier le code]

Il améliore la survie des mélanomes métastatiques utilisé seul[3] ou en combinaison avec la dacarbazine[4]. Son efficacité semble être corrélé avec un taux plus élevé de lymphocytes, après traitement[5].

Dans le mélanome, l'efficacité est d'autant plus importante si le traitement est associé avec du nivolumab[6].

Renseignements administratifs[modifier | modifier le code]

Autorisation temporaire d'utilisation (ATU)[modifier | modifier le code]

Une ATU nominative a été octroyée à partir du 9 octobre 2007[7].

Une ATU de cohorte a été octroyée à partir du 18 juillet 2011.

Autorisation de mise sur le marché (AMM)[modifier | modifier le code]

Une AMM centralisée a été octroyée le 13 juillet 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]