Dacarbazine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dacarbazine
Dacarbazine
Identification
Nom UICPA 5-(3,3-diméthyl-1-triazényl)imidazole-4-carboxamide
No CAS 4342-03-4
No EINECS 224-396-1
Code ATC L01AX04
DrugBank DB00851
PubChem 2942
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C6H10N6O  [Isomères]
Masse molaire[1] 182,1832 ± 0,007 g/mol
C 39,56 %, H 5,53 %, N 46,13 %, O 8,78 %,
Précautions
Classification du CIRC
Groupe 2B : Peut-être cancérogène pour l'homme[2]
Données pharmacocinétiques
Excrétion

40 % rénal

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La dacarbazine est un agent chimiothérapeutique anticancéreux utilisé dans le traitement de divers cancers, dont le mélanome malin, le lymphome hodgkinien, le sarcome touchant les cellules des îlots et le cancer du pancréas. La dacarbazine est normalement administrée par injection ou par perfusion intraveineuse sous la supervision immédiate d'un médecin ou d'une infirmière.

Histoire[modifier | modifier le code]

La dacarbazine a obtenu l'approbation de la FDA en mai 1975 en tant que DTIC-Dome. Le médicament a été commercialisé par Bayer à l'époque.

Utilisation[modifier | modifier le code]

À la mi-2006, la dacarbazine est couramment utilisée comme un seul agent dans le traitement du mélanome métastatique, et pour traiter le lymphome de Hodgkin.

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Comme de nombreux médicaments de chimiothérapie, la dacarbazine peut avoir de nombreux effets secondaires graves, car elle interfère avec la croissance des cellules normales, ainsi que la croissance des cellules cancéreuses. Parmi les plus graves effets secondaires possibles, il y a les malformations à la naissance des enfants conçus ou portés par la mère au cours du traitement, la stérilité (qui peut être permanente) ou la déficience immunitaire (diminution de la capacité à combattre l'infection ou la maladie). La dacarbazine est considérée comme très émétique, et la plupart des patients auront besoin d'autres médicaments antiémétiques comme le Palonosetron ou l'aprépitant. Autres effets secondaires : maux de tête, fatigue et parfois diarrhée.

Expérimentation[modifier | modifier le code]

  • Dacarbazine + Oblimersen, dans les essais cliniques contre le mélanome malin
  • Dacarbazine + Ipilimumab, dans les essais cliniques contre le mélanome métastatique avancé[3]
  • Dacarbazine + Vemurafenib, dans les essais cliniques contre le mélanome métastatique avancé[4]

Divers[modifier | modifier le code]

La dacarbazine fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en avril 2013)[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]