Internement des Germano-Américains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Internement des Germano-Américains est un phénomène qui se réfère à la détention de ressortissants allemands et de citoyen germano-américains aux États-Unis pendant les périodes de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale.

Contrairement aux Américains d'origine japonaise qui ont été internés pendant la Seconde Guerre mondiale, ces détenus n'ont jamais reçu d'excuses ou de compensation. Ces internements ont conduit à une forte diminution de l'identité ethnique germano-américaine et une forte diminution de l'utilisation de la langue allemande aux États-Unis (en) à la suite de la Seconde Guerre mondiale, présence linguistique jusque-là importante.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au début de la Seconde Guerre mondiale, en vertu du Alien and Sedition Acts (en français: « Lois sur les étrangers et la sédition »), le gouvernement américain a arrêté et interné comme « étrangers ennemis », plus de 11 000 ressortissants allemands, ainsi qu'un nombre réduit de citoyens américains d'origine ethnique allemande, soit naturalisé ou né-natif.

Dans le recensement américain de 1940, quelque 1 237 000 personnes ont été identifiées comme étant de naissance allemande, 5 millions de personnes avaient deux parents nés en Allemagne, et 6 millions de personnes avaient au moins un parent né en Allemagne[1].

De nombreux citoyens germano-américains ont dû se rapporter au FBI pour vérification d'antécédents. La population fut invitée à dénoncer toute activité suspecte de la part de citoyens Américains originaires de pays belligérants[2].

Un total de 11 507 personnes d'ascendance allemande ont été internées pendant la guerre. Ils représentaient 36,1% du total des internements placés sous contrôle du ministère de la Justice des États-Unis[3].

En 2005, un groupe de militants a formé une association qui se concentre sur les violations des droits civils commises par le gouvernement contre ses citoyens d'origine allemande pendant la Seconde Guerre mondiale[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kashima, Tetsuden, ed. (1997). Commission on Wartime Relocation and Internment of Civilians. Part 769: Personal justice denied. University of Washington Press. p. 289. (ISBN 0-295-97558-X).
  2. http://www.1939-45.net/usa3.htm
  3. Iacovetta, Franca; Perin, Roberto; Principe, Angelo (2000). Enemies within: Italian and other internees in Canada and abroad. University of Toronto Press. p. 297. (ISBN 0-8020-8235-1).
  4. http://www.enemyalienfiles.org/about/index.html

Liens externes[modifier | modifier le code]