Infrarouge lointain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'infrarouge lointain (IRL[1]) est une région d'infrarouge du spectre électromagnétique de fréquence inférieure à celle de la lumière visible et aux autres bandes d'infrarouge. L'infrarouge lointain se définit souvent comme tout rayonnement avec une longueur d'onde entre 15 micromètres (µm) et 1 mm (qui correspond à une plage entre 20 THz et 300 GHz). Différentes sources préfèrent d'autres délimitations pour son spectre ; par exemple, parfois les astronomes définissent l'infrarouge lointain dans une fourchette entre 25 µm et 350 µm[2]. La norme ISO 20473:2007 définit quant à elle l'infrarouge lointain à la fourchette comprise entre 50 µm et 1 mm[3].

La lumière visible représente un bouquet de rayonnements dont les longueurs d'onde se trouvent entre 400 nm et 700 nm, ce qui signifie que les photons du rouge lointain ont moins d'énergie que ceux de la lumière visible[4].

Applications[modifier | modifier le code]

Astronomie[modifier | modifier le code]

Les objets dont la température est comprise entre 5 K et 340 K émettront des rayonnements d'infrarouge lointain (loi du déplacement de Wien). Ce fait sert quelquefois à observer des gaz entre-étoiles lors de la formation de nouvelles étoiles. Par exemple, le cœur de la galaxie de la Voie lactée apparaît très lumineux en matière de rouge lointain parce que son amas dense d'étoiles réchauffe la poussière environnante et la fait émettre des rayonnements de cette région du spectre. Outre le cœur de notre propre galaxie, l'objet infrarouge lointain le plus lumineux du ciel est la galaxie M82, dont sa région centrale rayonne autant d'infrarouge lointain que tous les étoiles de la Voie lactée, en raison du réchauffement de la poussière au centre de M82 par une source inconnue.

Chauffage[modifier | modifier le code]

La longueur d'onde du rayonnement "infrarouge lointain" est utilisée dans le domaine du chauffage depuis quelques années. Cette nouvelle technologie de chauffage apporte à l'utilisateur une chaleur différente puisque l'infrarouge lointain vient réchauffer directement les tissus du corps humain de façon identique au soleil sans les inconvénients des radiations "ultraviolet" qui eux peuvent être nuisible.

Explications:

Un chauffage classique chauffe le volume d'air contenu dans une pièce. En s'élevant, l'air chauffé rencontre l'air frais, créant un courant de convection responsable de la sensation "chaud et froid". Par la nécessité de chauffer un grand volume d'air, cette solution provoque une importante dépense énergétique.

Dans le cadre d'un chauffage à infrarouge lointain, la chaleur est alors émise par rayonnement. Cette longueur d'onde entre en résonance avec toutes les matières qu'ils rencontrent, réchauffant les masses plutôt que l'air. La chaleur ressentie est comparable à celle d'un rayon de soleil par un bel après-midi d'hiver. En ne réchauffant pas l'air mais uniquement ce qui doit l'être, l'économie énergétique réalisée est considérable.


Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sante-energie.com/Infrarouge.html
  2. "Near, Mid and Far-Infrared". Caltech Infrared Processing and Analysis Center. Retrouvé 2013-01-28.
  3. (en) « ISO 20473:2007 Optique et photonique -- Bandes spectrales », sur iso.org
  4. Gregory Hallock Smith (2006), Camera lenses: from box camera to digital, SPIE Press, p. 4, ISBN 978-0-8194-6093-6

Voir aussi[modifier | modifier le code]