Immeuble de la Société théosophique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Immeuble de la Société théosophique
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Style
Architecte
Louis Lefranc (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
1912-1915
Propriétaire
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Arrondissement
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 7e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 7e arrondissement de Paris
Red pog.svg

L'immeuble de la Société théosophique est un édifice situé à Paris, en France[1], abritant la branche locale de la Société théosophique.

Historique[modifier | modifier le code]

L'immeuble est construit entre 1912 et 1915 par l'architecte Louis Lefranc[2]. Jacques de Marquette (1888-1969) y tient ses séances maçonniques[3]. Lors de l'occupation nazie, les archives de la Société théosophique conservées dans l'immeuble sont pillées par les Allemands, et rendues en partie par la Russie dans les années 2000[4].

Les façades et toitures, ainsi que la salle de spectacle, le grand hall et sa coupole, l'escalier, la salle de réunion sur cour (rez-de-chaussée) et les salles de bibliothèque et de lecture au premier étage, sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Description[modifier | modifier le code]

L'immeuble est situé au no 4 square Rapp dans le 7e arrondissement de Paris, en face de l'immeuble Lavirotte[2]. Le soubassement est en pierre et la partie supérieure en briques. L'amphithéâtre contient 450 places[2]. De mouvance éclectique, l'immeuble emprunte au style troubadour ses arcs en accolade et sa tourelle, à l'Art nouveau ses motifs floraux et ses baies vitrés, à l'Art déco ses formes géométriques[5].

L'immeuble est une loge maçonnique[1] qui abrite les locaux de la Société théosophique, une association d'inspiration spiritualiste fondée aux États-Unis en 1875 et connaissant un essor important en Europe au début du XXe siècle, ainsi que l'ambassade du Costa Rica en France au 4e étage[6]. Les éditions Adyar qui publient la revue mensuelle Le Lotus Bleu ont également leur siège dans l'immeuble[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Immeuble de la Société théosophique », notice no PA75070001, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b et c « La Société théosophique », sur Paris Promeneurs
  3. Arnaud Baubérot, Chapitre X. Jacques Demarquette et le Trait d’Union, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753523036, lire en ligne), note 21
  4. James Jammes, « Thông thiên học ou la société théosophique au Sud du Vietnam. Rôle et impact d’une association occultiste internationale dans l’univers du croire vietnamien », Péninsule,‎ (lire en ligne)
  5. Cyrielle Didier, « Un bijou d’éclectisme architectural au pied de la Tour Eiffel », sur Zig Zag
  6. Adresse de l'ambassade du Costa Rica
  7. Jean-François Mayer, Les nouvelles voies spirituelles: enquête sur la religiosité parallèle en Suisse, L'age d'Homme, (ISBN 9782825104125, lire en ligne), p.385

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]