Folioscope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Feuilleteur vers 1900 (musée des Arts et Métiers).
Folioscope, photographique moderne.

Un folioscope, ou feuilletoscope, ou feuilleteur, en anglais flip book, est un petit livret de dessins ou de photographies qui représentent une scène en mouvement (par exemple, un personnage ou un animal). Feuilleté rapidement, un folioscope procure à l'œil l'illusion que le sujet représenté est en mouvement, illusion optique provoquée par la persistance rétinienne et l'effet phi.

Histoire[modifier | modifier le code]

« En 1860, sans doute inventés par le Français Pierre-Hubert Desvignes, on voit apparaître de drôles de petits livres qu’on appelle des folioscopes (du latin folium, la “feuille”, et du grec ancien skopein, “observer”), ou encore des flip books, qui fonctionnent sur le principe très simple de l’effeuillage rapide avec le pouce d’une série empilée de vignettes dessinées dont la succession donne l’illusion d’un mouvement continu[1]. »

En 1868, le Britannique John Barnes Linnett dépose un brevet de cette invention sous le nom de « kinéographe[2] ». Charles Auguste Watilliaux, fabricant de jouets, vend des folioscopes, ainsi que Léon Gaumont, Max Skladanowsky, Léon Beaulieu et la Mutoscope & Biograph Co[3].

Le pouce de l'observateur est alors remplacé par un index métallique et la rotation des dessins ou photographies est assurée par une molette. Les mutoscopes sont chargés de véritables films dont la durée va jusqu'à quelques dizaines de secondes, et sont munis d'un monnayeur.

C'est l'un des jouets optiques qui ont précédé et accompagné l'invention du cinéma.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le flip-book (ou flipbook) est aussi un magazine électronique qui se feuillette en cliquant sur le coin des pages.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-France Briselance et Jean-Claude Morin, Grammaire du cinéma, Paris, Nouveau Monde, coll. « Cinéma », , 588 p. (ISBN 978-2-84736-458-3), p. 527-528.
  2. Michel Frizot, La Chronophotographie, avant le cinématographe. Temps, photographie et mouvement autour de E.-J. Marey, catalogue de l'exposition à la chapelle de l'Oratoire, Beaune, Côte-d'Or, 27 mai-3 septembre 1984, édité par l'Association des amis de Marey, 1984.
  3. Wiebke K. Fölsch, Buch Film Kinetiks, Zur Vor- und Frühgeschichte von Daumenkino, Mutoskop & Co. (« Livre film cinétique, préhistoire du flip book, mutoscope & co. »), Freie Universität Berlin, 2011 (ISBN 978-3-929-619-64-5).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • flipbook.info 6 400 folioscopes de 1882 à nos jours : dossier documentaire, collection, blog sur les flipbooks