Iitate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iitate
飯舘村
Mairie d'Iitate
Mairie d'Iitate
Drapeau de Iitate
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Tōhoku
Préfecture Fukushima
Code postal 〒960-1892
Démographie
Population 6 132 hab. ()
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 40′ 45″ N 140° 44′ 07″ E / 37.679167, 140.73527837° 40′ 45″ Nord 140° 44′ 07″ Est / 37.679167, 140.735278
Superficie 23 013 ha = 230,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Fukushima

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Fukushima
City locator 15.svg
Iitate

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 15.svg
Iitate

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 15.svg
Iitate
Liens
Site web Iitate

Le village d'Iitate (檜枝岐村, Iitate-mura?), parfois orthographié Iidate, est un village japonais situé dans le district de Sōma (Préfecture de Fukushima), au Japon.

Établi dans une région boisée, c'est un village d'agriculteurs.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village d'Iitate est situé dans la partie nord-est de la préfecture de Fukushima, à moins de 20 km au sud-est de la ville de Fukushima, le chef-lieu de la préfecture. Il se trouve à moins de 10 km au sud de la préfecture de Miyagi voisine et à à moins de 20 km de l'océan Pacifique, à l'est.

Le village comprend, dans sa partie nord-est, le lac Hayama, un lac de barrage dont les eaux alimentent le fleuve Mino qui se jette dans l'océan Pacifique, plus à l'est, à Minamisōma.

Municipalités voisines[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Iitate
Date Sōma Sōma
Kawamata Iitate Minamisōma
Kawamata Kawamata / Namie Namie

Démographie[modifier | modifier le code]

Au , la population s'élevait à 6 132[1] habitants répartis sur une superficie de 230,13 km2[2].

Le , à la suite de la catastrophe de Fukushima, le village est évacué de ses habitants sur décision des autorités japonaises.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village d'Iitate est fondé le , par la fusion des villages d'Iiso et Ōtate dans le district de Sōma[3]. Le nom du nouveau village est une forme contractée de l'association des deux noms des villages fusionnés : Iiso + Ōtate = Iitate.

Accident nucléaire de Fukushima[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Accident nucléaire de Fukushima.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Carte des zones contaminées.
Situation d'Iitate par rapport à la centrale de Fukushima Daiichi et aux zones d'exclusion.

Le village d'Iitate est situé à 39 km au nord-ouest de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Le , le village d'Iitate est affecté par l'accident nucléaire de Fukushima. En quelques heures, le , la radioactivité ambiante passe à une valeur 360 fois plus élevée que la normale[4].

Le 21 mars, le Ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales annonce que l'eau du robinet est contaminée et recommande de ne plus la boire sauf en cas de nécessité absolue[5]. Pour pallier cette situation, de l'eau potable en grande quantité est ensuite être livrée à la commune[6].

Le 27 mars, Greenpeace, s'étant rendu sur les lieux, demande l'évacuation du village[7]. Le 30 mars, c'est le tour de l'AIEA, qui déclare qu'elle a mesuré un niveau de radiations deux fois supérieur au seuil justifiant une évacuation[8],[9]. L'Agence Japonaise de Sûreté Nucléaire refuse, arguant que la radioactivité constatée ne met pas en danger les habitants[10].

Le 4 avril, un groupe d'experts japonais remet les résultats d'une campagne de mesure de la contamination et de la radioactivité ambiante[11] : l'évacuation des femmes et enfants, ainsi que de tous les habitants des zones les plus contaminées du bourg est demandée[12].

Les habitants sont désormais privés de ressources par l'interdiction à la vente de leurs produits agricoles, et attendent que l'on statue sur leur sort. Le 8 avril, la municipalité décide d'évacuer les femmes enceintes et les enfants en bas age[13].

Au lendemain des élections locales du 10 avril, le gouvernement annonce l'évacuation sous un mois de plusieurs emplacements particulièrement contaminés, parmi lesquels Iitate[14].

Si Greenpeace salue cette décision[15], elle ne fait pas l'unanimité parmi les habitants du village, dont beaucoup se demandent s'ils pourront jamais revenir[14],[16]. Le lendemain de l'annonce de l'évacuation par le gouvernement, le doyen d'Iitate, âgé de 102 ans, préfère se suicider plutôt que de quitter le village[17].

Les mesures d'évacuation sont assouplies à partir du 17 juillet 2012.

Pourquoi Iitate ?[modifier | modifier le code]

Carte montrant des zones irradiées dans l'est de la préfecture de Fukushima.
Résultats de mesures aérienne de radioactivité par le DoE[18].

Même si la situation d'Iitate a été très médiatisée, ce n'est pas un cas isolé. C'est en fait tout un couloir d'orientation nord-ouest, s'étendant sur environ 45 km à partir de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi avec un maximum à environ 30 km, qui a été affecté[19],[20]. Cette zone est visible en jaune, orange et rouge sur la figure reproduite ici. Ainsi, parmi les communes dont l'évacuation a été décidée le 11 avril, on trouve notamment trois autres localités situés dans ce couloir nord-ouest, soit Katsurao, Kawamata et Namie.

Une étude demandée par la municipalité d'Iitate a par ailleurs conclu que cette trainée de contamination orientée nord-ouest était due à à l'accident survenu sur le réacteur n°2 le à 6h10 (heure du Japon) [11]. Par ailleurs, la possibilité d'axes de contamination orientés sud-ouest et nord-ouest avait apparemment été prévue par les autorités japonaises dès le 16 mars mais ces résultats n'ont été révélés au public que bien plus tard[21].

Symboles municipaux[modifier | modifier le code]

La fleur symbole du village d'Iitate est le lys doré du Japon, son arbre symbole le pin rouge du Japon et son oiseau symbole la bouscarle chanteuse[2].

Sa bannière est composée d'un cercle extérieur représentant l'ensemble des villageois, d'un demi-cercle intérieur figurant la terre du village et d'un triangle barré central symbolisant la forêt. Elle exprime la volonté des villageois d'Iitate de vivre en paix dans leur village dont le développement est assuré par des ressources forestières abondantes[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis l'évacuation du village en , le site internet de la mairie du village d'Iitate n'est plus mis à jour.
  2. a, b et c (ja) Iitate Village, « 村の概要 » [« Aperçu du village »], sur www.vill.iitate.fukushima.jp (consulté le 9 août 2015).
  3. (ja) Iitate Village, « Iitate » [PDF], sur www.vill.iitate.fukushima.jp,‎ (consulté le 10 août 2015), p. 4.
  4. (ja) Environmental radioactivity measurement result near 20~30km sphere (provisional value), Préfecture de Fukushima , 25 Mars 2011
  5. (en)[PDF]Information on radioactive materials detected in tap water in Fukushima prefecture (including Iitate-mura (village))(2nd announcement), Water Supply Division, Health Service Bureau, Ministry of Health, Labour and Welfare, 21 mars 2001
  6. (en) Current Situation of Food and Drink Assistance, Ministry of Agriculture, Forestry and Fisheries, 23 mars 2001
  7. (en) Greenpeace radiation team pinpoints need to extend Fukushima evacuation zone - Need to protect pregnant women and children, communiqué de presse de Greenpeace, 27 mars 2011
  8. L'AIEA inquiète des radiations dans un village à 40 km de Fukushima, Romandie News, reprenant une dépêche de l'AFP, 30 mars 2011
  9. (en)[PDF]JAIF Earhtquake Report 38, Japan Atomic Industrial Forum, reprenant des nouvelles diffusées sur NHK, 31 mars 2011
  10. Tokyo exclut d'élargir la zone d'évacuation autour de Fukushima, La Dépêche, 31 mars 2011
  11. a et b (en)[PDF]Interim Report on Radiation Survey in Iitate Village area conducted on March 28th and 29th, Iitate Village Area Radioactive Contamination Investigation Team, 4 avril 2011
  12. (en)[PDF]Provisional Report regarding Radioactive Contamination in Iitate Village and Recommended Countermeasures, Koji Itonaga, Iitate Village Support Team, 4 avril 2011
  13. (en) Babies and pregnant women to leave Iitate, The Japan Times Online, 8 avril 2011
  14. a et b (en) Japan's nuclear refugees confused by policy shifts, CBS News reproduisant une dépêche de l'AP, 11 avril 2011
  15. (en) Fukushima evacuation zone expanded, Greenpeace, 11 avril
  16. (en) Japan widens evacuation zone, raises disaster rating to top level, toledoBlade.com, reproduisant un article du New York Times, 12 avril 2011
  17. Suicide d'un centenaire près de Fukushima, L'Express reprenant une dépêche de Reuters, 14 avril 2011
  18. (en) National Nuclear Security Administration, US Department of Energy, 22 mars 2011
  19. (en) Fukushima Nuclear Accident, Monitoring and Radiological Consequences, IAEA, 30 mars 2011
  20. (en) Fukushima Nuclear Accident Update Log, March 17, IAEA, 17 mars 2011
  21. (en)[PDF]Earthquake Report n°42, Japan Atomic Industrial Forum, reprenant une nouvelle diffusée par la chaîne de télévision NHK, 4 avril 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]