Affaire Ihsane Jarfi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ihsane Jarfi)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Affaire Ihsane Jarfi
Nature du crime Homicide
Type de crime Assassinat homophobe
Pays de lieu du crime Drapeau de la Belgique Belgique
Ville Liège
Date du crime
Nombre de victimes Une, Ihsane Jarfi
Jugement
Statut Affaire jugée
Tribunal Cour d'assises de Liège
Date du jugement

L'affaire Ihsane Jarfi est un assassinat à caractère homophobe, commis dans la région de Liège, en Belgique en avril 2012.

Faits[modifier | modifier le code]

Ihsane Jarfi, homosexuel belge de 32 ans, disparaît le . Il a été vu pour la dernière fois à la sortie de l'Open Bar, un bar gay du centre Liège. Il était dans une voiture avec quatre hommes.

Deux semaines plus tard, son corps nu est retrouvé dans un champ. Il a été frappé à mort.

Selon l'un des quatre suspects arrêté, il a d'abord été frappé dans la voiture « pour donner une leçon à l'homo ». Ses agresseurs l'ont ensuite déshabillé « pour rigoler de lui » et l'ont roué de coups. Il l'on ensuite abandonné nu et ensanglanté en lui volant son argent et son portable[1]. Lorsqu'Ihsane Jarfi est découvert, deux semaines plus tard, prése des blessures très importantes, dont 17 fractures des côtes. Le médecin légiste établit qu'il a agonisé entre 4 et 6 heures[2].

Accusés[modifier | modifier le code]

Mutlu Kizilaslan, Jeremy Wintgens, Jonathan Lekeu et Eric Parmentier ont été renvoyées aux assises pour assassinat à caractère homophobe en février 2014. Ils sont également inculpés pour vol avec plusieurs circonstances aggravantes, dont celle d'avoir commis un meurtre pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité, de torture et de traitements inhumains et dégradants ainsi que de faits d'humiliation ou d'avilissement graves et de séquestration[3]

Condamnations[modifier | modifier le code]

En décembre 2014, à l'issue d'un procès débuté en novembre, la cour d'assises de Liège a condamné Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens et Eric Parmentier à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commis l'assassinat homophobe d'Ihsane Jarfi. Jonathan Lekeu est condamné à 30 ans d'emprisonnement pour un meurtre homophobe[2].

Livre[modifier | modifier le code]

Le père d'Ihsane Jarfi, d'origine maghrébine, a écrit un livre en 2013, Ihsane Jarfi, le couloir du deuil, dans lequel il condamne l'intolérance, qu'elle touche les homosexuels, les musulmans ou n'importe quelle autre minorité[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liège : le meurtre homophobe élucidé », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « Procès des meurtriers d’Ihsane Jarfi: les lourdes peines sont tombées », sur rtl.be,
  3. « Les agresseurs d'Ihsane Jarfi renvoyés aux assises », La Dernière Heure/Les Sports,‎ (lire en ligne).
  4. « Le papa d'Ihsane Jarfi, ce jeune victime d'un crime homophobe, sort un livre », RTBF,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hassan Jarfi, Ihsane Jarfi, le couloir du deuil, Éditions Luc Pire,

Documentaire télévisé[modifier | modifier le code]

  • « Le crépuscule d'Ihsane » (premier reportage) le 20 novembre 2013 et le 23 juillet 2014 dans Devoir d'enquête sur la Une (RTBF).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]