Igor Ter-Ovanessian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Igor Ter-Ovanessian
image illustrative de l’article Igor Ter-Ovanessian
Igor Ter-Ovanessian en 1966.
Informations
Disciplines Saut en longueur
Période d'activité 1956-1972
Nationalité Drapeau : URSS Soviétique
Naissance (80 ans)
Lieu Kiev
Taille 1,87 m
Surnom Le Prince Igor
Entraîneur Vladimir Popov
Records
• Ancien détenteur du record du monde du saut en longueur
• 7 records d'Europe en plein air de 1956 à 1967
• Premier européen à plus de 8,00 m.
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 2
Championnats d'Europe 3 2 0
Championnats d'Europe en salle 2 1 0

Igor Aramovich Ter-Ovanessian (en russe : Игорь Арамович Тер-Ованесян), né le à Kiev, est un ancien athlète soviétique d'origine arménienne et ukrainienne spécialiste du saut en longueur.

Concourant pour l'Union soviétique de la fin des années 1950 au début des années 1970, il participe à cinq Jeux olympiques d'été consécutifs, obtenant deux médailles de bronze en 1960 et 1964, et remporte par ailleurs à trois reprises les Championnats d'Europe d'athlétisme en 1958, 1962 et 1969. Premier athlète européen à dépasser officiellement la limite des 8 mètres, il améliore le record du monde de la discipline en 1962.

Biographie[modifier | modifier le code]

Igor Ter-Ovanessian débute l'athlétisme à l'âge de 12 ans, après avoir pratiqué le ski alpin et la gymnastique durant son enfance. Son père fut recordman d'URSS du lancer du disque dans les années 1930 et sa mère une ancienne volleyeuse[1]. S'essayant d'abord aux courses de haies et au saut à la perche, il s'oriente ensuite vers le saut en longueur, discipline dans laquelle il devient recordman d'URSS en 1956 avec un bond à 7,74 m[2].

Sélectionné à 18 ans pour les Jeux olympiques de Melbourne, le Soviétique se qualifie pour la finale mais termine dernier de celle-ci après avoir mordu ses trois essais. De retour en Europe, il décide d'accentuer sa préparation sur sa vitesse de course, passant de 11 s 1 à 10 s 5 au 100 mètres. Il poursuit par ailleurs ses études au sein de l'Institut supérieur d'éducation physique de Moscou[2]. En 1958, Ter-Ovanessian remporte la médaille d'or des Championnats d'Europe de Stockholm grâce à un saut mesuré à 7,81 m, devançant largement le deuxième du concours, le Polonais Kazimierz Kropidlowski[3]. Deux ans plus tard, il se classe troisième des Jeux olympiques d'été de 1960[4] à Rome dans une finale très relevée remportée par l'Américain Ralph Boston, détenteur du record du monde de la discipline. Le Soviétique réalise 8,04 m lors de sa sixième et dernière tentative, signant une nouvelle meilleure marque européenne et devenant le premier athlète du continent à dépasser les 8,00 m.

Le , Igor Ter-Ovanessian profite de l'altitude du meeting d'Erevan pour améliorer le record du monde du saut en longueur avec 8,31 m, soit 3 cm de mieux que la meilleure marque mondiale de Ralph Boston datant du . Il devient en outre le premier sauteur en longueur blanc à réussir cet exploit depuis l'Américain Ed Hamm en 1928. Quelques semaines plus tard, le Soviétique remporte un nouveau titre continental à l'occasion des Championnats d'Europe de Belgrade grâce à un bond à 8,19 m[5].

Igor Ter-Ovanessian en 1964.

Dépossédé de son record du monde par Ralph Boston durant l'été 1964, il obtient au mois d'octobre la médaille de bronze des Jeux olympiques de Tokyo en réalisant 7,99 m[6], le concours étant remporté par le Britannique Lynn Davies. En début de saison 1966, Ter-Ovanessian s'impose lors les Jeux européens en salle de Dortmund en établissant un nouveau record du monde du saut en longueur en salle avec 8,23 m, avant de s'incliner lors des Championnats d'Europe de Budapest face à Lynn Davies[7]. Le , à l'occasion de la semaine pré-olympique de Mexico, le Soviétique égale le record du monde de Boston (8,35 m) dans des conditions atmosphériques une nouvelle fois avantageuses.

Vainqueur des Jeux européens en salle de Madrid en début d'année 1968, Ter-Ovanessian est sélectionné en septembre pour les Jeux de Mexico, sa quatrième participation olympique consécutive. Au terme d'un concours dominé par l'Américain Bob Beamon, vainqueur avec un bond de 8,90 m, le Soviétique termine au pied du podium, derrière Klaus Beer et Ralph Boston[8]. Il remporte l'année suivante son troisième titre continental en s'imposant lors des Championnats d'Europe 1969 d'Athènes, devançant de 10 cm Lynn Davies[9]. Médaillé d'argent des Championnats d'Europe en salle 1971 derrière l'Allemand Hans Baumgartner, il subit la loi de Max Klauss aux Championnats d'Europe en plein air d'Helsinki, obtenant une cinquième médaille consécutive dans cette compétition[10]. Sélectionné dans l'équipe d'URSS pour les Jeux olympiques de 1972 de Munich, et ce pour la 5e fois consécutive, Igor Ter-Ovanessian ne passe pas le cap des qualifications[11]. Il met un terme à sa carrière d'athlète à l'issue de la saison.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Place Marque
1956 Jeux olympiques Melbourne 13e NM
1958 Championnats d'Europe Stockholm 1er 7,81 m
1960 Jeux olympiques Rome 3e 8,04 m
1962 Championnats d'Europe Belgrade 1er 8,19 m
1964 Jeux olympiques Tokyo 3e 8,04 m
1966 Jeux européens en salle Dortmund 1er 8,23 m
Championnats d'Europe Budapest 2e 7,88 m
1968 Jeux européens en salle Madrid 1er 8,16 m
Jeux olympiques Mexico 4e 8,12 m
1969 Championnats d'Europe Athènes 1er 8,17 m
1970 Championnats d'Europe en salle Vienne 5e 7,89 m
1971 Championnats d'Europe en salle Sofia 2e 7,91 m
Championnats d'Europe Helsinki 2e 7,91 m

Records[modifier | modifier le code]

Meilleures performances de l'année[modifier | modifier le code]

Meilleurs sauts par saison[12]
Année Âge Extérieur Salle
1954 16 6,84 m
1955 17 7,04 m
1956 18 7,74 m (RN, RE Junior)
1957 19 7,77 m (RN, RE Junior)
1958 20 7,81 m (RN) 7,53 m (RE)
1959 21 8,01 m (RE) 7,64 m (RE)
1960 22 8,04 m (RE)
1961 23 8,19 m (RE) 7,92 m (RE)
1962 24 8,31 m (RM)
1963 25 8,15 m 8,18 m (RM)
1964 26 8,18 m
1965 27 8,19 m
1966 28 8,23 m 8,23 m (RM)
1967 29 8,35 m (RM)
1968 30 8,28 m
1969 31 8,21 m
1970 32 7,95 m
1971 33 7,92 m
1972 34 7,94 m

RN : record national | RE : record d'Europe | RM : record du monde

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]