Humaira Begum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Homeira)
Aller à : navigation, rechercher
Homeira Begum
JFKWHP-KN-C29838 (cropped).jpg

Mohammad Zaher Shah et Humaira Begum

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
حميرا بېگمVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Conjoint
Enfants
Ahmad Shah Khan
Muhammed Nadir Khan (en)
Muhammed Daoud Pashtunyar Khan (en)
Muhammed Akbar Khan, Crown Prince of Afghanistan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Distinctions
Liste détaillée
Grand-croix de la Légion d'honneur‎
Grand-croix, classe spéciale, de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)
Order of the Supreme Sun (en)
Ordre de la Couronne précieuseVoir et modifier les données sur Wikidata

La Bégum Humaira (1918-2002) était reine d'Afghanistan de 1933 à 1973, épouse du roi Mohammad Zaher Shah.

Biographie[modifier | modifier le code]

Humaira est la fille du sardar Ahmad Shah Khan, ministre de la Cour et de sa première épouse Zarin Begum (elle-même, fille du sardar Khushdel Khan Loynab et cousine du roi Amanullah Khan). Elle est issue de la branche des sardars princes-régnants de Peshawar et Kohat (régions appartenant à l'Afghanistan jusqu'au milieu du XIXe siècle) de la dynastie des Mohammadzai (appelée aussi Barakzai), comme le roi Mohammad Zaher Shah (son époux).

Le 7 novembre 1931, elle épouse dans le palais royal son cousin germain (fils de sa tante paternelle), Mohammad Zaher Shah, alors prince-héritier. Le 8 novembre 1933, son beau-père, le roi Mohammad Nadir Shah, est assassiné par un jeune étudiant. Ainsi, son mari accède au trône sous le nom de « S. M. le roi Mohammad Zaher Shah ». Femme active, elle suit de près les réformes sociales et les activités de l'association des femmes afghanes. Elle est la mère de de deux filles et six fils (dont l'aîné meurt à l'adolescence). Elle accompagne son époux lors des voyages officiels. Elle est décorée de l'ordre suprême d'Afghanistan « Almar-e-Ala » et de l'ordre de la Couronne précieux du Japon.

Le 17 juillet 1973, alors que le roi est en déplacement, leur cousin et beau-frère Mohammad Daoud Khan commet un coup d'État ; il renverse la monarchie et instaure la République. La reine et les siens sont dans un premier temps emprisonnés dans leurs appartements royaux, avant d'être exilés à Rome auprès du roi. En 2002, alors que l'Afghanistan retrouve la paix après des décennies de guerre, son époux, l'ancien roi, retourne en Afghanistan pour assister à l'instauration de la démocratie dans son ancien royaume. L'ancienne reine meurt peu de temps à Rome le 26 juin 2002. Son corps est rapatrié dans son pays pour y être enterré auprès des siens, à Kaboul, au Tapa-e-Maranjan[1].

Descendance[modifier | modifier le code]

De son mariage le 7 novembre 1931 avec son cousin germain Mohammad Zaher Shah (1914-2004) elle a six fils et deux filles.

  1. la princesse Bilqis Begum (née le 17 avril 1932).
  2. le prince Mohammad Akbar Khan (4 août 1933 - 26 novembre 1942).
  3. le prince héritier Ahmad Shah (né le 23 septembre 1934), prétendant au trône à la mort de son père.
  4. la princesse Maryam Begum (née le 2 novembre 1936).
  5. le prince Mohammad Nadir Khan (né le 21 mai 1941).
  6. le prince Shah Mahmoud Khan (15 novembre 1946 - 7 décembre 2002).
  7. le prince Mohammad Daoud Pashtunyar Khan (né le 14 avril 1949).
  8. le prince Mir Wais Khan (né le 7 janvier 1957).

Notes et références[modifier | modifier le code]