Hippolyte Boutin (abbé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Boutin.
Hippolyte Boutin
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Hippolyte Boutin, né en 1849 à La Bruffière en Vendée, mort le à Saint-Étienne-du-Bois (Vendée), est un prêtre catholique, auteur d'ouvrages de piété et d'histoire locale.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

De famille vendéenne, il est le frère du chanoine Paul Boutin.

L'abbé Hippolyte Boutin crée et édite des cantiques religieux, dont le cantique à la Vierge Marie Laudate Mariam, signalé en 1901 comme « connu dans la France entière »[1]. Il écrit aussi d'autres ouvrages de piété populaire, et de nombreuses monographies d'histoire locale vendéenne[1]. Il collabore à la collection Paysages et monuments du Poitou.

Il est le directeur des archives paroissiales du diocèse de Luçon à la fin du XIXe siècle[2].

Sa sépulture est visible au cimetière de La Bruffière (pierre tombale en pierre sculptée) [3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

L'abbé Hippolyte Boutin est l'auteur des œuvres suivantes, classées par ordre de première publication connue[4] :

  • Petites Fleurs de Juin, ou Nouveau choix de cantiques au Sacré-Cœur, 1881 ; rééd. 1888 et 1890.
  • Chants populaires en l'honneur du bienheureux L.-M. Grignon de Montfort, 1888.
  • « Les Essarts (Vendée) » et autres articles sur la Vendée, dans : Paysages et monuments du Poitou, tomes XII et XIII, 1888-1894.
  • De l'abus du celticisme : la Chapelle-Hermier et Notre-Dame du Garreau, 1890.
  • Palluayu et les Clérembault, 1891.
  • Œuvres poétiques de M. l'abbé Gonet, publiées par H. Boutin, 1892.
  • Légendes des saints du propre de l'église de Luçon, traduites du texte latin du bréviaire et annotées, 1892.
  • L'abbé Ténèbre et la chapelle de Notre-Dame des Martyrs du Bas-Poitou à la Tullévrière, paroisse de Saint-Étienne-du-Bois, 1892.
  • Histoire populaire illustrée du bienheureux Louis-Marie Grignon de Montfort, 1893.
  • Souvenirs de la Révolution dans la paroisse du Château-d'Olonne (Vendée), 1894 ; rééd. 1895.
  • La Vendée qui s'en va. Le château d'Aspremont (avec O. de Rochebrune), 1898.
  • Les Ursulines cloîtrées de Luçon au XVIIe siècle (d'après leur correspondance), 1900.
  • Les Vieilles Chansons de chez nous. La complainte du sire de Péroux et de son ché l'Abri, 1900.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Polybiblion : revue bibliographique universelle, Société bibliographique (France), Henri Stein, volume 92, 1901, p. 82.
  2. Revue d'études historiques et archéologiques, Société d'émulation de la Vendée, La Roche-sur-Yon, 1899, p. 27.
  3. L'abbé Hippolyte Boutin présent à la consécration de la Basilique de La Bruffière en 1920 ne peut être décédé en 1901(modifications de divers contributeurs)
  4. Bibliothèque nationale de France, Catalogue général.

Bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Notice nécrologique sur l'abbé Hippolyte Boutin, 1904 (publiée auparavant dans la Revue du Bas-Poitou).
  • Bibliothèque nationale de France, Catalogue général.
  • Consécration de l'église de La Bruffière, le 29 septembre 1920, Luçon, imprimerie Bideaux, 1921.