Amélie-Élisabeth de Hanau-Münzenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hanau (homonymie).
Amélie Élisabeth de Hanau-Münzenberg
Ludwig von Siegen - Portrait of Amelie Elisabeth von Hessen.jpg
Amélie-Élisabeth
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
CasselVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Église Saint-Martin de Cassel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Amalie Elisabeth von Hanau-MünzenbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Dirigeant, nobleVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Charlotte-Louise de Hanau-Münzenberg (d)
Henri-Louis de Hanau-Münzenberg (d)
Jacob-Jean de Hanau-Münzenberg (d)
Guillaume-Reinhard de Hanau-Münzenberg (d)
Catherine-Julienne de Hanau-Münzenberg (d)
Philippe-Maurice de Hanau-MünzenbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants

Amélie-Élisabeth de Hanau-Münzenberg (Amalia Elisabeth von Hanau-Münzenberg), née le , morte le , fut, de son propre chef, comtesse de Hanau-Münzenberg (Gräfin von Hanau-Münzenberg), de 1612 à 1651 et, par mariage, « landgravine » de Hesse-Cassel, de 1632 à 1637, puis régente de Hesse-Cassel de 1637 à 1650 au nom de son fils.

Origines[modifier | modifier le code]

Elle était la fille aînée de Philippe-Louis II (1576-1612), comte de Hanau-Münzenberg (1580-1612), et de Catherine-Belgique d'Orange-Nassau (1578-1648) (elle-même fille de Guillaume le Taciturne et de Charlotte de Montpensier).

Rôle politique[modifier | modifier le code]

En 1619, elle épousa Guillaume V (1602-1637), futur landgrave de Hesse-Cassel (1632-1637), fils de Maurice (1572-1632), landgrave de Hesse-Cassel (1592-1632), et d'Agnès de Solms-Laubach (1578-1602). A la mort de son mari en 1637, son héritier Guillaume n'avait que huit ans. Elle exerça donc la régence jusqu'à la majorité de ce dernier en 1650. Au cours de cette période troublée par la guerre de Trente Ans, elle maintint l'unité de ses territoires et noua des alliances pertinentes, consolidant le pouvoir de son fils.

En 1643, elle noua avec Frédéric Casimir de Hanau un pacte assurant à la maison de son fils la succession du comté de Hanau-Münzenberg en cas de manque d'héritier mâle[1]. De plus, son fils reçut quelques territoires en dédommagement de sa renonciation à l'héritage immédiat[2].

Descendance[modifier | modifier le code]

De son union avec le landgrave de Hesse-Cassel sont nés 14 enfants, parmi lesquels :

Hommages[modifier | modifier le code]

Son buste est présent au Walhalla, mémorial des personnalités allemandes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Friedrich Schoell, Cours d'histoire des Etats europeens, depuis le bouleversement de l'empire romain d'occident jusqu'en 1789, vol. 90, Gide, , p. 137.
  2. Friedrich Schoell, Cours d'histoire des Etats europeens, depuis le bouleversement de l'empire romain d'occident jusqu'en 1789, vol. 14, Librairie de Gide fils, , p. 124.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tryntje Helfferich, The Iron Princess: Amalia Elizabeth and the Thirty Years' War, Cambridge, Harvard University Press, .

Liens externes[modifier | modifier le code]